NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







​La tour Eiffel va faire peau neuve





Un vaste projet de modernisation a été conçu par la Société d’exploitation de la tour Eiffel (SETE) pour redonner un coup de neuf à l’emblématique monument touristique. Coup de peinture, enceinte en verre, nouveaux jardins, autant d’idées à engager d’ici 2024 qui devront être validées par la mairie de Paris à la fin de l’année


ILD
ILD
La décision sera entre les mains du Conseil de Paris en septembre prochain. Si les élus valident ce vaste programme de modernisation de la tour Eiffel, les changements seront nombreux. Avec un budget prévisionnel de 300 millions d’euros, les changements doivent être engagés d’ici 2024.

D’abord, comme l’avait annoncé Le Parisien, il y a ce projet d’une enceinte en verre résistante aux balles. « Ce mur en verre blanc "extra clair", implanté dans le sol, sera érigé côté Seine et côté Champ-de-Mars. Elle sera signée par l'architecte autrichien, Dietmar Feichtinger, déjà à l'origine de la passerelle Simone-de-Beauvoir à Paris et du pont-passerelle du Mont-Saint-Michel » précise L’Obs . « Des deux autres côtés, sur les allées cavalières, ce sont des grilles métalliques, appelées "clôtures Eiffel", qui s’élèveront. C’est de ce côté-ci que se feront les entrées via des guérites vitrées et les contrôles de sorties qui passeront par une succession de tourniquets en verre. Comme aujourd'hui, un contrôle des sacs et des palpations, puis des dépistages au scanner et par portiques pour ceux qui entrent dans la tour, seront effectués. L’accès au parvis sera toujours libre et gratuit » poursuit le magazine.

Outre l’aspect sécurité, d’autres travaux plus esthétiques sont prévus avec cinq hectares de jardin dans cette nouvelle enceinte sécurisée ou un coup de peinture en nuances marrons selon la hauteur. Par ailleurs, le prix des billets devrait augmenter considérablement pour se caler sur ce qui se fait à l’étranger ; le prix actuel de 17 euros étant bien plus bas que les 32 euros de l’Empire State Building.
« Dernier point, mais pas des moindres, le ragondin "Gus" qui peuple les allées des jardins n’a pas de souci à se faire. En tant que mascotte du personnel et chouchou des visiteurs, il continuera à être "grassement nourri" chaque jour de salades et carottes » conclue L’Obs.