NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







À Paris, on lit





On dit qu’on ne lit plus. C’est faux. La mairie de Paris vient de publier le palmarès des livres les plus empruntés dans ses bibliothèques cette année. Les enfants ne sont pas en reste.


À Paris, on lit
On commence par tordre le cou à une idée reçue : les enfants ne lisent pas, ou les enfants ne lisent plus. Avec le palmarès des ouvrages les plus empruntés dans les bibliothèques parisiennes établi par ParisData, la mairie de Paris jette un pavé dans la marre. En tête de la liste, la série Max et Lili (Calligramme) et ses nombreux albums. Ils sont plus de cent à séduire les enfants : Max et Lili sont malades, Lili trouve sa maîtresse méchanteLes parents de Max et Lili se disputentMax et Lili font donc mentir les statistiques et les rabat-joie.
 
Lili a trop honte mais elle ne devrait pas pourtant ! Cet album est en effet, celui qui a été le plus emprunté dans les bibliothèques de la mairie de Paris en 2015 : il est sorti 1 295 fois. Chaque année, quand ParisData communique ses chiffres, ce sont toujours les BD et les livres pour enfants qui sont le plus demandés. En 2015, c’est toujours le cas. Sur le Top 25, 24 ouvrages sont en effet des livres et bandes dessinées catégorie jeunesse. Donc, les enfants lisent.
 
Seconde idée reçue : les adultes ne lisent pas. Et bien non ! Pour Michel Houellebecq notamment, et son dernier roman paru en janvier 2015 aux Éditions Flammarion, Soumission, ils font une exception. Soumission occupe la 9ème place de la liste, juste devant Lili va chez la psy. Au rayon adulte, Le Royaume d’Emmanuel Carrère (POL) tire aussi très bien son épingle du jeu. On peut aussi citer le tome un des aventures de Vernon Subutex de Virginie Despentes (Grasset), chronique déjantée et acide de la société parisienne. Un bon trio de tête derrière Max et Lili qui eux, cassent littéralement la baraque.