NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Adidas, chaussure à son pied





L’équipementier Adidas, qui a du fil à retordre avec ses actionnaires, a initié une nouvelle stratégie. Cette dernière devrait lui permettre de renvoyer Nike dans ses buts.


Adidas, chaussure à son pied
Des chaussures sur mesure, et fabriquées en magasin. C’est en substance, le nouveau concept de la marque allemande Adidas. La fabrication quant à elle, sera automatisée. De quoi se maintenir face à l’autre équipementier star, la multinationale américaine Nike. « Les clients auront des chaussures complètement adaptées à leurs besoins et qui correspondent parfaitement à leurs pieds et leur façon de se mouvoir », a expliqué au quotidien économique allemand Handelsblatt, Glenn Bennett, membre du directoire de la marque à trois bandes.
 
Les idées de « sur mesure » et à la carte, font leur chemin en ces périodes où personnalisation et customisation sont prisées. Dans certaines enseignes Adidas, le client sera donc encore plus roi qu’aujourd’hui : une fois son pied mesuré à l’aide de machines qui utilisent les hautes technologies, il pourra passer commande et faire fabriquer sur place, le modèle de son choix. La prouesse technique tient dans le fait que les chaussures seront livrées par un automate dans un délai extrêmement bref : quelques minutes suffiront à créer la chaussure idéale.

Cette chaussure prête à porter est au centre de nombreuses recherches : 35 personnes planches actuellement sur le concept, appelé Store Factory. Il devrait voir le jour d’ici deux ans. L’idée ne manquera pas de séduire les consommateurs avides de nouveautés et d’expérience. D’un point de vue économique, cela représente un moyen pour le plus important fabricant de baskets européen, de diminuer « les problèmes liés à la planification de la production et à la gestion des stocks », rapporte le site 20 Minutes. Pour autant, ce Store Factory ou mini-usine, ne vont pas se substituer aux sites de production majoritairement situés en Asie.
 
Pour le bavarois Adidas, c’est également un moyen de se démarquer de son concurrent Nike. Sa nouvelle stratégie initiée il y a quelques mois afin de contrer le mécontentement de ses actionnaires, prévoit notamment de se développer dans le domaine du numérique, d’interagir davantage avec ses clients. C’est ce que sous-entend l’opération Store Factory : « nous apprendrons à connaître nos clients comme jamais », ajoute Glenn Bennett. De quoi faire la « nique » à Nike.

Adidas, chaussure à son pied