NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Alliance stratégique entre Mitsubishi et Renault-Nissan





Mardi 5 novembre, les constructeurs automobiles Renault-Nissan et Mitsubishi ont annoncé le renforcement de leur coopération. En plus d’un partage de technologies et de capacités de productions, la fabrication de modèles en commun est prévue.


Carlos Ghosn et Osamu Masuko. DR Reuters
Carlos Ghosn et Osamu Masuko. DR Reuters
Dans un communiqué publié le 5 novembre, Renault-Nissan et Mitsubishi annoncent le renforcement de leur collaboration. Deux berlines fabriquées par le groupe français seront commercialisées sous la marque japonaise. La première sera produite par la filiale de Renault en Corée du Sud et sera destinées aux marchés d’Amérique du Nord. Les détails sur la seconde ne sont pas encore publics, il s’agirait d’une berline compacte dont « le lieu de production est encore en discussion ».
 
L’accentuation du partage de technologie se fera plus particulièrement dans le domaine de l’électrique. Notamment avec la création de plateformes de conception et de production innovantes. 

Depuis 2003 alliance Nissan-Mistubishi

L’accentuation des rapports entre les deux groupes n’est pas une surprise dans le domaine des constructeurs automobiles. Depuis 2003, Mitsubishi échange avec Nissan. Ils avaient même créé en 2011 une société commune NMKV qui avait pour but de développer les petits cylindrés aux dimensions réduites pour le marché japonais.
 
Le rapprochement croissant des liens entre Renault-Nissan et Mitsubishi est un succès pour le groupe français dont le principal concurrent, PSA Peugeot Citroënn avait été un temps approché par Mitsubishi.
 
Le PDG de Renault-Nissan est cité dans le communiqué, « je salue l'initiative de cette coopération élargie qui va générer de nouvelles opportunités pour Renault en plus des bénéfices tirés de la coopération existante entre Nissan et Mitsubishi ». De son côté le président du groupe japonais expliqué que « Cette nouvelle opportunité témoigne des résultats positifs enregistrés par Mitsubishi Motors et Nissan et nous espérons tirer les bénéfices des prochains projets réalisés en commun ».
 
La nouvelle concrétise des rumeurs qui faisaient état de ce rapprochement dès mai de cette année. À l’époque le groupe français avait expliqué que des discussions pour des échanges «limités » s’étaient tenues mais n’avaient finalement pas abouties.
 
Les cadres de Renault espèrent que cette nouvelle fera remonter l’action du groupe qui avait chuté de 10% à la bourse de Tokyo après l’annonce des résultats de Nissan.