NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Amnesty international alerte sur la persécution des homosexuels en Tchéchénie





Le mouvement Amnesty International a rassemblé plus d'un demi-million de signatures à travers le monde pour des pétitions qui exigent qu'il soit mis fin à la persécution des hommes considérés comme gays dans la République tchétchène de Russie.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.

Amnesty International a mis en place plusieurs pétitions pour la fin de la persécution des hommes considérés comme homosexuels dans la République tchétchène de Russie. Le mouvement a récolté de nombreuses signatures.

Indépendant de tout gouvernement, Amnesty International est un mouvement de plus de 7 millions de personnes qui se battent chaque jour et partout dans le monde pour promouvoir et faire respecter l’ensemble des droits humains inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Ainsi, dans le cadre de la journée mondiale d'action organisée le 2 juin, les militants d'Amnesty International vont remettre des pétitions aux ambassades de Russie à travers le monde. Des opérations médiatiques auront également lieu la semaine prochaine dans de grandes villes, pour protester contre la campagne coordonnée d'enlèvements, de torture et d'homicide menée par les autorités tchétchènes.

« Les jours sont comptés pour les hommes gays en Tchétchénie, qui vivent sous la menace de cette purge terrifiante. Nous demandons à la communauté internationale d'ouvrir la porte à tous ceux qui fuient la persécution homophobe exercée en Tchétchénie, a déclaré John Dalhuisen, directeur du programme Europe et Asie centrale à Amnesty International dans un communiqué.

« Les autorités tchétchènes affirment que les hommes gays n'existent pas. Cette semaine, des gens du monde entier vont se rassembler pour montrer aux hommes gays en Tchétchénie que nous reconnaissons leur existence et demandons qu'ils soient protégés. »

Des milliers de signatures ont été rassemblées, venant de pays aussi lointains que Taiwan ou le Brésil. Outre la remise des pétitions, des opérations médiatiques et des manifestations auront lieu cette semaine, et devant les ambassades de Russie dans des pays tels que la Belgique, le Canada, l'Espagne, la Finlande, l'Italie, la Norvège, les Pays-Bas, la Suède, l'Ukraine et le Royaume-Uni.

Les autorités russes ont ouvert une enquête préliminaire sur les informations signalant une persécution. Amnesty International leur demande de mener une enquête pénale exhaustive et digne de ce nom, et de prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité des personnes qui pourraient être en danger en Tchétchénie.

Pour rappel le 1er avril, le quotidien indépendant russe Novaya Gazeta a révélé que plus de 100 hommes perçus comme étant gays avaient été enlevés dans les jours précédents, dans le cadre d'une campagne coordonnée.

Ces hommes auraient été torturés et soumis à d'autres mauvais traitements, et au moins trois d'entre eux auraient été tués.