NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Anne-Sophie Pic : avant-première à Cannes





Anne-Sophie Pic, seule femme-chef triplement étoilée de France, a organisé le dîner d’ouverture du festival de Cannes ce mercredi 15 mai 2013, assisté de Bruno Oger, chef 2 étoiles. L’esprit de la Maison Pic s’est délocalisé de Valence pour l’occasion.


Crédit Photo - Anne Sophie Pic
Crédit Photo - Anne Sophie Pic

Un événement de grande valeur pour l’image des établissements Pic

Originaires de Valence, et fondés par André Pic, grand-père d’Anne-Sophie, les établissements Pic débutent avec la Maison Pic. En 1934, André Pic obtient les fameuses trois étoiles, que son père Jacques Pic renouvelle en 1973. Aujourd’hui, sa fille possède sept établissements, dont un en Suisse (à Lausanne) et un à Paris. Les cinq autres sont localisés dans la région des origines historiques du premier restaurant Pic, à Valence.
 
À l’occasion du dîner d’ouverture de la 66ème édition du festival de Cannes, Anne-Sophie Pic et Bruno Oger ont eu la délicate tâche de préparer les mets que les 650 convives invités à la réception ont dégustés. Pour satisfaire les palais d’autant de bouches, les deux chefs étaient accompagnés de 40 personnes en cuisine et de 120 serveurs. L’événement est titanesque, mais Anne-Sophie Pic est à la hauteur : en plus de ses trois étoiles au guide Michelin, elle a été nommée Chef de l'année en 2007 et Meilleure femme-chef du monde en 2011. La conception du repas étant répartie entre les deux chefs, Bruno Oger s’occupait des amuse-bouches et du dessert et la chef, de l’entrée et du plat. Trois mois de préparation auront été nécessaires afin de mettre en place un repas exceptionnel d’une heure et quart.
 
Consciente de l’aura d’un tel repas, mais surtout de la subjectivité que cela implique Anne-Sophie Pic confie « La cuisine c'est comme le cinéma, on aime ou on n'aime pas, c'est l'émotion qui compte. ». D’autant plus que contenter des personnes venant du monde entier avec une multitude d’appréciations de goûts est un véritable défi ! Alors, il est certain que la prise de risque ne fait pas partie du challenge. « Il y a des choses qu'on évite. On reste sur ce qui est censé être apprécié, mais avec du caractère ! », note Anne-Sophie Pic. Point d’extravagance, mais une gourmandise assurée. L’organisation du dîner de gala du festival de Cannes, s’il n’est pas de tout repos, aura au moins pour mérite de mettre en lumière la cuisine d’Anne-Sophie Pic et ses établissements. Historiquement, Valence qui se situe sur la route entre Paris et Cannes, a vu de nombreuses célébrités passer par les restaurants Pic. Une odeur de la méditerranée et de la Croisette parfume ainsi chaque année la ville qui cette fois exporte sa magie culinaire au Festival.
 
Anne-Sophie Pic succède alors au chef multi-étoilé Alain Ducasse et à Rasmus Kofoed, un chef danois, qui furent respectivement en charge du repas 2011 et 2012.

Un exercice presque habituel

Anne-Sophie Pic semble pourtant être habituée aux événements gastronomiques internationaux, puisqu’en 2011 elle s’était déjà distinguée en servant les plus grands chefs du monde lors d’un repas organisé à l’hôtel de ville de Lyon par Paul Bocuse. En outre, si elle n’a jamais servi 650 couverts, elle avait déjà fait ses preuves avec 300 personnes. L’épreuve du nombre se résout assez facilement avec une bonne organisation, puisque, souligne-t-elle « au-delà de 150, c'est une autre organisation ».