NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Bien assurer sa voiture, un casse tête





Après l’achat d’une voiture, il faut assurer cette dernière et ce n’est pas toujours facile de trouver la formule adéquate.


Un article en ligne du journal Le Figaro explique que « toutes les solutions s'offrent à vous, même si vous avez un petit budget. »

En matière d'assurance auto,  « il n'y a qu'une obligation absolue: être assuré pour pouvoir indemniser les dommages causés aux autres. Les assureurs appellent cela la responsabilité civile, ou encore l'assurance au tiers. Comme elle ne couvre rien d'autre, c'est l'offre la moins chère. Ensuite, vous avez le choix: plus vous ajoutez de garanties, plus les prix montent. Mais, il est toujours possible d'ajuster. »
 

L’article souligne que « Pour les petits budgets, les assureurs auto proposent plusieurs formules donnant accès à des couvertures un peu plus importantes, sans pour autant atteindre des prix exorbitants. L'idée est d'être correctement couvert contre les principaux risques, et de garder à sa charge le remboursement de dépannages qu'on peut réaliser soi-même. La casse d'un rétroviseur est typiquement le genre de réparations non prises en charge par ce genre de contrat. Ainsi, le contrat peut, par exemple, prévoir l'assurance au tiers, et couvrir en plus l'incendie, mais pas le vol et le bris de glace. »

Il ajoute que « parmi les autres possibilités qui s'offrent à vous pour modérer un peu les cotisations d'assurance auto, pourquoi ne pas accepter quelques franchises plus importantes. Un rappel: la franchise est une somme restant à la charge du conducteur, même si le contrat d'assurance prévoit une indemnisation. »

Dernier conseil soufflé par l’article du Figaro : « envisagez l'assurance des dommages corporels du conducteur. Même si elle coûte un peu plus cher, en cas d'accident responsable, vous bénéficiez d'une prise en charge si vous êtes blessé. »

Lire l(intégralité de l’article du Figaro ici.