NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







BlackBery menace d'attaquer en justice une start-up pour contrefaçon de son clavier





Les dirigeants de BlackBerry considèrent qu’un accessoire pour iPhone conçu par une start-up plagie le clavier physique de la marque. Dans un communiqué ils annoncent qu’ils protégeront « vigoureusement » leur propriété intellectuelle.


BlackBery menace d'attaquer en justice une start-up pour contrefaçon de son clavier
La faillite de la société BlackBerry ne va pas empêcher la marque de se défendre contre les contrefaçons de sa technologie. Le 3 janvier la marque canadienne a publié un communiqué de presse intitulé « attaque en justice de contre Typo. » La start-up Typo Products est dans le collimateur des juristes de BlackBerry depuis qu’elle a rendu public son accessoire pour iPhone 5 et iPhone 5s. Il s’agit d’un clavier physique adaptable sur ces téléphones Apple.

Ressemblance flagrante

La pilule ne passe pas pour BlackBerry. Au moment où quasiment toutes les marques de téléphone développaient des claviers tactiles, elle a été la seule a faire le pari d’équiper tous ses modèles d’un clavier physique. Cette caractéristique est petit à petit devenue l’argument de vente principal du fabriquant. Voir les iPhones, grands responsables du ralentissement de ses activités, équipés du clavier BlackBerry implique naturellement une réaction forte du groupe.
 
« Il s’agit d’une contrefaçon flagrante du clavier emblématique de BlackBerry et nous protègerons vigoureusement notre propriété intellectuelle » affirme dans le communiqué Steve Zipperstein, responsable des affaires légales du groupe. « Nous sommes flattés par le désir de greffer notre clavier sur d’autres Smartphones, mais nous ne tolèrerons pas que ce soit fait sans une juste compensation pour l’utilisation ne notre propriété intellectuelle et de nos innovations technologiques » ajoute Steve Zipperstein.
 
Dans la vidéo de présentation de l’accessoire de Typo Products, la ressemblance avec le clavier BlackBerry saute aux yeux. La start-up n’a pas encore réagi au communiqué menaçant d’une attaque en justice. Le projet semblait prometteur et avait attiré d’importants financements et bénéficiait d’une bonne présence dans les médias grâce notamment à la participation de l’acteur Ryan Seacrest, co-fondateur de l’entreprise. Reste à déterminer l'impact sur le développement d'un possible passage devant les tribunaux.
 
Dans le texte le département légal de Blackberry laisse apparaître la possibilité d'une solution négociée. Un règlement à l’amiable semble donc envisageable