NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Chuter en moto ou en scooter peut faire très mal





Près de 7 conducteurs de deux-roues sur 10 déclarent avoir déjà chuté, selon la dernière enquête TNS Sofres menée pour la Sécurité Routière. Et cela peut faire très mal, comme en témoigne le spot de la nouvelle campagne de sensibilisation à l'équipement des conducteurs de 2 roues intitulée "A moto ou à scooter, sans équipement complet, vous risquez d'y laisser votre peau".



Savoir s'équiper

Quel que soit le trajet, court ou long, il est impératif de s'équiper correctement, rappelle la Sécurité routière. Et pour améliorer son équipement, elle propose une page interactive qui permet à chacun d'améliorer son équipement.
 
Selon l'ACEM (The Motocycle Industry in Europe), le port d'un blouson renforcé permet d'obtenir une protection de 93% pour un choc à une vitesse de 50 km/h et le port des gants une protection de 87%. Les chaussures montantes sont également importantes car 29% des blessés à deux-roues motorisé sont victimes de lésions orthopédiques.

Un casque homologué et bien adapté

Le casque a une importance toute particulière lorsque l'on sait que 20% d'entre eux sont éjectés en cas d'accident grave soit parce que leur taille est mal adapté à la tête du conducteur, soit parce que la jugulaire n'est pas (bien) attachée. Donc, il ne suffit pas d'acheter un casque homologué mais encore faut-il bien l'attacher.
 
La Sécurité routière rappelle qu'un bon casque doit serrer un peu la tête lorsqu'il est neuf, qu'il doit couvrir le front (au dessus des sourcils), qu'il ne doit pas exercer de pression sur d'éventuelles lunettes et ne doit ni glisser devant les yeux ni obstruer la vision périphérique. Enfin, il est fortement déconseillé d'acheter un casque d'occasion ayant déjà servi.

Un blouson polyvalent

Le blouson protège en cas de chute et de glissade, mais aussi de la pluie et du froid. Le premier critère est de le choisir renforcé aux coudes et aux épaules, et certifié EPI (Equipement de Protection Individuelle). La matière doit résister à l'abrasion en cas de chute et il doit allier le confort tout en étant suffisamment serré. Enfin, mieux vaut choisir un blouson doté d'une protection dorsale certifiée EN 1621-2.
 
Autant de protections et de réflexes indispensables car en situation de freinage d'urgence, quelque soit l'expérience de conduite, 1 motard sur 5 chute.