NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Cinquante nuances de Grey libère les moeurs des seniors... et les MST





Interdit de rire, c'est très sérieux ! En Grande Bretagne, la hausse de 7 % du nombre de cas de maladies sexuellement transmissibles chez les plus de 65 ans ne trouve qu'une explication selon l'Association des médecins britanniques : C'est la lecture de Cinquante nuances de Grey qui a donné des idées aux seniors !


Bon, on parle de 1374 cas de MST en 2012, année de la sortie de Cinquante Nuances de Grey outre-manche (le 3 avril), contre 1281 en 2011, soit donc 7 % de plus. Ce n'est pas une déferlante, mais en même temps, les cas de MST sont suffisamment rares à cet âge pour que les médecins s'étonnent d'être plus consultés pour ce genre de petits soucis. Le roman, qui s'est vendu à plus de 50 millions d'exemplaires dans le monde, et 2,5 millions d'exemplaires en France, aurait en particulier connu le succès chez les quinquagénaires, et plus. 

L'effet "Cinquante nuances" aurait libéré certains de ses lecteurs (et surtout, lectrices, le livre étant à l'origine surtout pensé pour une clientèle féminine, on a même parlé de "Mum Porn", ce qui aurait pu les conduire à avoir des aventures. De plus, l'ouvrage décrivant par le détail les ébats sexuels des deux protagonistes de l'histoire (au rythme d'une scène toutes les 20 pages en moyenne), il aurait également poussé certains lecteurs (et lectrices) à tenter certaines expériences jusqu'ici prohibées. Ces deux paramètres associés seraient à l'origine de la hausse du nombre de MST, outre-manche.

Reste maintenant à attendre les mêmes données médicales pour la France : si les MST y progressent aussi en 2012 chez les seniors, année de sortie du premier tome (1,2 million d'exemplaires), les statisticiens pourront s'en donner à coeur joie et faire d'une hypothèse une vérité scientifique !