NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Deezer aux Amériques





Le site de musique sur demande a déclaré à l’AFP se préparer à se lancer aux Etats-Unis en 2014. Malgré la levée de 100 millions d’euros en 2012, Deezer s’appuiera sur un partenaire pour mener à bien la conquête de ce nouveau marché. La concurrence avec iTunes et Youtube sera dure mais le Français en a besoin "pour exister".


Deezer aux Amériques
Daniel Marhély, cofondateur du site de musique sur demande Deezer a annoncé dans une interview à l’AFP, qu’un lancement aux Etats-Unis était en préparation « a priori c’est un projet pour 2014, la date de lancement n’est pas encore décidée » a-t-il expliqué.
 
La conquête du marché américain est un signe fort pour cette réussite française dans le domaine de la musique en ligne. Les dirigeants de Deezer restent cependant prudents. Malgré une levée de fonds très réussie en 2012, avec 100 millions d’euros, la conquête de ce nouveau marché ne se fera pas sans un partenaire. Les forts investissements que la nouvelle stratégie comporte expliquent cette déclaration de principe de Daniel Marhély. De plus, l’appui sur des partenaires aux compétences bien délimitées est habituel pour l’entreprise qui s’est déjà associée à des opérateurs téléphoniques, Orange en France, pour favoriser la distribution. Cette politique lui a été très bénéfique et a permis d’atteindre le chiffre honorable de 5 millions d’abonnées dans 180 pays.

Marché très concurrentiel aux Etats-Unis

Le marché américain en musique en ligne est très concurrentiel. Certainement plus qu’en Europe où Deezeer était surtout compétition avec le suédois Spotify. Celui-ci est d'ailleurs déjà implanté aux Etats-Unis.
 
Les principaux concurrents que l’entreprise trouvera outre-Atlantique sont Youtube et iTunes. Le dernier étant particulièrement populaire aux Etats-Unis. Pour Daniel Marhély la compétition avec ces deux géants impose de peaufiner la stratégie d’implantation. Ainsi, il n’exclu pas de s’appuyer sur un partenaire qui ne soit pas un opérateur mobile.
 
Pour pénétrer le marché américain déjà bien chargé Deezer pourrait proposer une identité marquée et ainsi se différencier des marques en place. Tout le travail préparatoire effectué en ce moment consiste à réfléchir aux positionnements en terme de cible, de genre, de fonctionnalité et d’image. Les enjeux sont importants pour les dirigeants. Marhély ne fait pas de détour sur ce point, il avoue que « c’est un vrai préjudice pour nous ne pas (y) être, les gros partenaires, les grosses marques médias partent là-bas. » Il affirme même que s’installer sur le marché américain est nécessaire « pour exister ».