NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Des Google Glass accessibles à tous pendant une journée





La firme américaine a annoncé mettre en vente ses Google Glass auprès du grand public pendant une journée seulement, le 15 avril.


Google est sans doute en train de se rapprocher doucement de la date officielle de lancement de ses déjà célèbres lunettes connectées. En 2013, 8 000 personnes avaient été éligibles à l'achat du produit, en participant au programme Explorer. Et le 15 avril, n'importe quel Américain pourra rejoindre le programme et devenir lui aussi "Explorateur".

Accessibles à tous... ou presque !

Les mineurs n'auront pas le droit d'acheter et les autres devront remplir un formulaire de renseignements avant de pouvoir acheter. Le prix sera quand même de 1 500 $, ce qui en découragera certainement plus d'un. Mais les responsables de Google ont réponse à tout : le prix actuel correspond à un produit encore en développement et à terme, les Google Glass seront sans doute moins chères avancent-ils, sans toutefois donner d'autre indice.

Un rapport qualité-prix remis en question

Bien que ces lunettes aient largement défrayé la chronique, de nombreux experts avancent aujourd'hui que leurs fonctionnalités ne justifient en rien leur prix. En fait, il faudra attendre la conférence des développeurs de fin juin pour en apprendre un peu plus sur la version finale, sa date de mise en vente et son prix. 

Lunettes à tout faire mais qui en font déjà trop

Google vente les mérites de ses lunettes comme étant des lunettes qui font tout : grâce à son petit écran situé au dessus de l'oeil droit, il devient facile de lire ses mails, ses tweets ou encore s'orienter sur un plan. Les lunettes peuvent également prendre des photos ou des vidéos toutes seules grâce à leur commande vocale. Enfin, elles seraient particulièrement utiles aux médecins, aux pompiers, aux athlètes ou encore aux journalistes. Mais les critiques ne se sont pas fait attendre : pourquoi porter des lunettes qui ne font que répliquer ce que font déjà les smartphones ? Pourquoi risquer de porter atteinte à la vie privée en prenant des photos ou en filmant à l'insu d'autrui ? En 2013, Noam Chomsky, linguiste et philosophe américain, avait d'ailleurs qualifié les Google Glass d' "outil de destruction de l'humain"
 
Finalement, le 15 avril, Google saura si ses Google Glass séduisent réellement et si le public leur trouve un réel intérêt.