NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Dimanche, ton portable va à la messe ?





À Lyon, il semblerait que les ouailles soient des smartphones… Ou plutôt, non, dimanche prochain, à l’Église Notre-Dame de Bellecombe, les portables pourront être bénis. Dingue


Bénédiction de portables
Bénédiction de portables
On pensait avoir tout vu… Las, à Lyon, un curé pour le moins connecté, a proposé à ses ouailles d’assister, dimanche 8 juin, lors de la fête de la Pentecôte, à une messe particulière. Si le but de l’opération est de réduire l’utilisation des smartphones, à première vue, la méthode employée peut surprendre.

Dimanche prochain, donc, pendant la messe, les paroissiens de l’Église Notre-Dame de Bellecombe  à Lyon, pourront faire bénir leurs portables. Cette initiative a été prise par le père Frédéric Lequin. En agissant ainsi, explique t-il, au journal Le Progrès, il souhaite attirer l’attention des fidèles, sur l’utilisation qu’ils font de cet outil, et en espère « un meilleur usage. »

Pour ce prêtre 2.0, cette décision a été mûrement réfléchie. Surtout, elle s’inscrit dans une tradition propre à l’Église catholique. Il est ainsi usuel que les moyens de communication, tous comme les bateaux… les charrues, les instruments de travail et les animaux soient bénis. Cela fait partie intégrante du rite. Le père Frédéric Lequin agit donc dans la continuité de ce rituel, puisque aujourd’hui les smartphones peuvent être considérés comme des outils de travail.
 
Dans cet esprit, pragmatique et connecté, à Nice, le père Gil Florini bénit depuis trois ans déjà, des quantités impressionnantes de matériel électronique ou informatique lors de cérémonies de grande ampleur, qui nécessitent des litres d’eau bénite. Attention, toutefois à ne pas trop mouiller les appareils…
 
Évidemment, un des objectifs de ces bénédictions « numériques », est d’accueillir davantage de jeunes dans les églises, et de renouveler son image. L’autre but, que défend le père Lequin, est de faire prendre conscience aux utilisateurs croyants, de l’usage qu’ils font des smartphones dans la société actuelle. En effet, ajoute t-il, dans son entretien au Progrès, « Aujourd’hui, la communication va très vite et s’impose partout avec les smartphones, les tablettes, sur tous les réseaux sociaux, au point que l’on oublie de se parler en tête-à-tête. »
 
Il n’a pas tort. Le prêtre souhaite que ses fidèles prennent du recul et réfléchissent à cette attitude, qui veut, que comme les autres, les paroissiens sont collés à leurs téléphones, ou pianotent une grande partie de la journée. L’idée est de les pousser à réduire l’utilisation des portables. Si le moyen utilisé est insolite, il faut garder à l’esprit, que les voies du Seigneur, sont elles aussi, impénétrables