NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Emma a grave le seum





Quand l’acteur Jean Rochefort résume « Madame Bovary » en langage « djeun’s », cela donne des sommets du genre : « Emma, elle se fait chier donc elle commence à toucher la nouille de quelques keums... »


Jean Rochefort
Jean Rochefort
Ça ne fout pas du tout grave le seum, même si peut-être à des agrégés de lettres. C’est juste hilarant. Un moment en surplomb posté sur le Tumblr des « Bolosses des belles lettres » : Jean Rochefort y résume le chef d’œuvre de Gustave Flaubert en langage djeun’s. Et ça vaut le détour : « Emma, elle kiffe le swag alors elle claque son bif’ pour des ptites Louboutin easy », « Emma, elle s’en met plein les fouilles, LOL, la salope ! », « Un moment elle se fait tej par son keum, et se retrouve dans un champ de blé à oil-p… Elle a le seum de la vie. » Et plus encore.
 
Singulière et pittoresque, la vidéo dure trois minutes. Jean Rochefort, reprend le principe lancé par Les Bolosses des belles lettres, alias Michel Pimpant et Quentin Leclerc qui n’en sont pas à leur coup d’essai. Ils ont déjà commis des adaptations improbables en langage djeun’s : Don Juan, Notre Dame de Paris, Jane Eyre ou Le rouge et le noir et publié une compilation de leurs meilleurs textes en 2013 chez J’ai Lu. On n’en revient pas quand on entend Jean Rochefort, monument du cinéma français déclarer : « C'est l'histoire d'un petit puceau tout mou comme des Chocapic au fond de leur bol ! », « Il rencontre une petit zouz campagnarde pas dégueulasse ! » Oui, mais on kiffe !