NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







En Bretagne, des marins solidaires des naufragés en Méditerranée





De plus en plus d'acteurs du monde maritime expriment leur soutien à SOS MEDITERRANEE à travers diverses initiatives citoyennes. Un coup de pouce très apprécié pour donner de la visibilité à notre mission de sauvetage en mer et participer au financement des opérations de l'Aquarius, qui s'élèvent à 11 000euros par jour !


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
Le 30 septembre dernier, au large de la petite commune de Saint-Suliac, une soixantaine de marins solidaires ont navigué sur la Rance, à bord de leur voilier, kayak, pirogue, planche à foils ou aviron dans le cadre d'un rallye nautique organisé en soutien à SOS MEDITERRANEE.
A l'appel de Jérôme Blanchot, médecin mais aussi marin et bénévole actif de l'association en Ille-et-Vilaine, ces plaisanciers bretons qui aiment la mer et en connaissent les dangers et les lois, ont voulu « manifester leur solidarité avec les milliers d'hommes, de femmes et d'enfants qui, chaque année, tentent de la traverser pour rejoindre l'Europe sur des embarcations de fortune, au péril de leur vie ».
La mobilisation sincère et spontanée de la commune de Saint-Suliac, du centre nautique, de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) et de l'association maritime locale « Les Copeaux d'à bord » a donné beaucoup de sens à cet événement nautique... Il sera d'ailleurs reproduit chaque année à la même date et pourra même être organisé dans d'autres communes côtières de la région grâce au large réseau de bénévoles et sympathisants de SOS MEDITERRANEE en Bretagne.
Cette initiative rejoint celles d'autres acteurs du monde maritime, solidaires de nos missions de sauvetage en Méditerranée centrale. Ainsi, l'été dernier, Sylvie Cassagnau, marin professionnel, a récolté des fonds au profit de SOS MEDITERRANEE en organisant une vente de ses photos de voyage dans un bar de Saint-Malo. « Un petit geste pour une grande cause », a titré Le Pays malouin ; un acte de solidarité évident pour cette « capitaine taxi » originaire de Dinard qui, « souvent seule en mer, la nuit, ne peut s'empêcher de penser à la détresse des réfugiés, perdus, sans même un gilet de sauvetage, au milieu de la Méditerranée ».
C'est dans le même esprit que Pierre Meisel, skippeur professionnel de Lorient et fondateur du Team Jolokia, s'est récemment engagé sur un programme nautique méditerranéen en portant pavillon « SOS MEDITERRANEE ». Pour lui comme pour toute son équipe, il était « inimaginable d'entrer dans cette mer sans penser aux drames qui s'y déroulent chaque jour et à l'action salutaire des sauveteurs de l'Aquarius ».