NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







En bourse, le groupe qui a créé Candy Crush pourrait valoir 7 milliards





King Digital Entertainment, le créateur du jeu mobile Candy Crush Saga, a déclaré vouloir être valorisé entre 6,6 et 7,6 milliards de dollars à la Bourse de New York. Les dirigeants du groupe ont indiqué qu’ils voulaient céder 22,2 millions de titres de valeurs comprises entre 21 et 24 dollars.


Mercredi 12 mars, le groupe britannique King Digital Entertainment, concepteur du jeu Candy Crush, a envoyé un document à l’autorité boursière américaine. Les rédacteurs annoncent ainsi vouloir céder 22,2 millions d’actions. Le prix des titres devrait être compris entre 21 et 24 dollars. En se basant sur les prix des actions, on en déduit que King estime son capital total entre 6,6 et 7,6 milliards de dollars.

« L'introduction en Bourse pourrait permettre de lever jusqu'à 532,8 millions »

Le 18 février déjà, King avait annoncé avoir l’attention d’être coté en bourse à Wall Street. A cette occasion, ses porte-paroles avaient expliqué qu’il comptait sur cette stratégie pour continuer leur développement. Ils expliquaient alors avoir l’intention de lever 500 millions de dollars.

D’après L’Expansion.L’Express.fr  l’objectif pourrait être atteint à condition que les principaux actionnaires suivent le mouvement : «  King, qui compte céder 15,53 millions d'actions, indique que le produit net de la cession de ses titres devrait s'élever à 326 millions de dollars, sur la base d'un prix moyen d'introduction de 22,50 dollars. Au total, entre la cession des titres de King et de ceux des principaux actionnaires, l'introduction en Bourse pourrait permettre de lever jusqu'à 532,8 millions de dollars si les actions sont placées à 24 dollars. »

King est encore un exemple de ces sociétés du divertissement et de la technologie qui ont rencontré un succès immense en parallèle du développement des téléphones intelligents. En 2012, son chiffre d’affaires était de 164 millions de dollars, l’année suivante il a atteint 1,88 milliard de dollars. Même bond au niveau des bénéfices nets avec 7,8 millions de dollars en 2012 contre 567 millions en 2013.

En plus de Candy Crush, la société a conçu les jeux Farm Heroes, Papa Pea ou Pet Rescue. Ils sont gratuits au téléchargement mais proposent de nombreux éléments payants. Cette recette est de plus en plus privilégiée par les développeurs. Appelé « freemium » ce mode de fonctionnement est à l’origine du bond des recettes du secteur : +60% soit 16,5 milliards de dollars en 2013.