NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Entreprises : quand la crise change les rapports sociaux





La crise, avec tout son panel de conséquences négatives, change aussi les relations sociales dans les entreprises.


Entreprises : quand la crise change les rapports sociaux
Dans les entreprises, rapports sociaux et relations sociales sont mises à mal par la crise. On s’en doutait. Mais une étude très sérieuse renseigne sur les liens entre crise et rapports sociaux au sein des entreprises. Coralie Perez et Nadine Thévenot sont chercheurs au Centre d’économie de la Sorbonne. Pour mener à bien leur étude, elles ont conduit des entretiens et décrypté les données de 4 000 entreprises fournies par la DARES, la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques. Cet organisme exerce au sein du ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du ministère de l'économie, des finances et de l'industrie.
 
Constat attendu, les relations sociales ont été maltraitées par la crise. En premier lieu, les chercheuses, rappelle L’Express, citent pêle-mêle : l'arrêt des missions d’intérim, la non-reconduction de CDD, le gel des salaires, les licenciements économiques, la désorganisation, les réorganisations... Au-delà, les économistes pointent une transparence réduite et une augmentation des conflits. En revanche, disent Coralie Perez et Nadine Thévenot : « plus les décisions difficiles sont prises à un niveau local, moins il y a de conflits. » Le dialogue local serait donc une piste à privilégier.

De façon très précise, les auteurs de l’étude mettent en lumière différents points engendrés par une situation de crise économique majeure : entre autres, le maintien de l’emploi permanent contre l’intérim, la réorganisation au sein de l’entreprise, l’ajustement du temps de travail. Dans tous les cas, les économistes, en forme de conclusion, délivrent un message optimiste : tous ces changements ont tendance à jouer sur les relations au travail qui deviennent plus flexibles, notamment « dans son contenu le plus intrinsèque, le poste et l'horaire de travail. »
 

Entreprises : quand la crise change les rapports sociaux