NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Facture téléphone, les frais d’itinérance des opérateurs dans l’UE disparaissent





Après des années de lutte acharnée, les opérateurs perdent la bataille avec la disparition des frais d’itinérance au sein de l’Union européenne. A partir du 15 juin, téléphoner, surfer ou écrire des messages dans d’autres pays de l’UE devrait coûter le même prix.


Les dix ans de tractation et d’efforts des opérateurs mobiles de l’Europe entière n’auront pas suffi pour empêcher la Commission européenne de statuer en leur défaveur. A partir du jeudi 15 juin, les frais d’itinérances des opérateurs dans l’UE sont supprimés. Concrètement utiliser son téléphone dans un autre pays membre avec un téléphone relié à un réseau européen ne devrait pas engendrer de surcoût.
« Les grands opérateurs ont tout fait à l'époque pour m'empêcher de mettre un projet de loi sur la table. Ils ont dépensé des sommes colossales dans des bataillons de lobbyistes. Ils jugeaient inconcevable qu'un responsable politique prépare une loi pour intervenir sur le marché. Mais leurs marges atteignaient presque 100%, c'était franchement de l'arnaque » a déclaré l’ancienne de la Commission européenne, Viviane Reding citée par L’Opinion.

C’est un coup dur pour les opérateurs qui engrangeaient des revenus très important de ces surcoûts dont on percevait mal la justification puisque des accords entre opérateurs de différentes nationalités existent, et que certains sont même implantés dans plusieurs pays.

Il existera cependant encore des surcoûts sur certaines pratiques et les opérateurs sont encore tenus d’envoyer un texto qui explique les conditions d’utilisation et les tarifs. Passer un coup de fil depuis un pays en direction d’un autre devrait toujours entraîner un surcoût cependant et nos forfaits basiques ne se transforment pas en illimités vers tous les pays européens pour le même tarif. « Exemple: un Français voyage à Rome et appelle son hôtel italien. C'est compris dans le forfait. A l'inverse, un appel depuis la France vers l'hôtel de Rome sera surtaxé. Ainsi, paradoxe européen, un Français domicilié près de la frontière italienne aura tout intérêt à franchir la bordure pour passer un coup de téléphone international s'il ne veut pas payer une surtaxe » illustre L’Express .