NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Firefox annonce une régulation des cookies : quelles conséquences pour l'industrie du web ?





Firefox annonce une régulation des cookies : quelles conséquences pour l'industrie du web ?


Firefox annonce une régulation des cookies : quelles conséquences pour l'industrie du web ?

Les cookies, rapide présentation.

Un cookie, ou web cookie représente une ou plusieurs parties de données envoyées depuis un site Internet vers le logiciel d'exploration Internet qui le stocke en le recevant. Ces données sont stockées sous forme de fichiers et ceux-ci sont consultés à chaque fois que le logiciel de navigation se reconnecte au serveur du site déjà consulté. Les cookies ne sont donc pas des programmes et ne peuvent pas être des virus, ni installer des logiciels tels que des malware, etc. En enregistrant les cookies, puis en les utilisant, la consultation des pages déjà visitées devient plus rapide. En outre, ce sont ces fichiers qui permettent d'enregistrer les logins et mots de passe, utiles donc pour ne pas recommencer l'opération à chaque connexion.
 
Cependant, les cookies sont aussi utilisés pour intégrer, rediriger, orienter l'internaute vers des publicités ou des pages ciblées en fonction de ses préférences. C'est par exemple le cas de Youtube, lorsque le site affiche les vidéos qui pourraient vous plaire, fonctionnalité qui peut être utile, mais c'est aussi le cas pour les publicités qui s'affichent sur les sites Internet. Elles ciblent vos préférences en fonction de vos cookies et vous proposent un contenu personnalisé.

Ce que propose Firefox.

Firefox n'annonce pas la fin des cookies sur Internet, mais propose d'empêcher les cookies tiers, c'est-à-dire les données récoltées par des serveurs tiers à celui sur lequel vous vous connectez. Autrement dit, cela vise à empêcher de récolter, pour des sites que vous n'avez pas visités, vos données de connexion via l'utilisation de cookies. C'est cette technique qui est majoritairement utilisée par les annonceurs publicitaires. Lors d'essais, il est montré qu'une navigation (sur la même durée et les mêmes sites) avec un système classique qu'il est récolté, sur 385 cookies, 304 cookies tiers. Lors de l'application du système de Firefox, seuls 75 cookies sont récoltés. Ce ne sont pas des cookies tiers.
 
En pratique la collecte de cookies est désactivable sur tous les logiciels de navigation Internet et leur suppression est aisée. Ainsi, comme Safari (Apple), Mozilla veut intégrer une politique de gestion des cookies qui aura pour finalité de bloquer par défaut les cookies de sites non visités. Cette fonctionnalité sera bien entendu modifiable de sorte que, tout internaute puisse autoriser la collecte de cookies tiers.
 
De nombreux mouvements répondent à l'utilisation presque virale des publicités sur Internet. Il fut un temps où les pop-up empêchaient de naviguer en toute tranquillité, les publicités sont aujourd'hui davantage intégrées aux pages, mais cela améliore-t-il la navigation ? Est-ce toujours une intrusion dans la vie privée ? Car les rapports à Internet changent et l'on prend doucement conscience de sa nature publique tout en abandonnant l'idée d'un lieu anonyme où l'on surfe depuis sa chambre, sa salle à manger, un restaurant, sans apercevoir la population qui transite à nos côtés.

De vives réactions.

Cette annonce a provoqué de vives réactions de la part des industriels de la publicité, notamment relayée par l'ASIC (Association des Services Internet Communautaires) sous l'idéologie d'une atteinte à la neutralité : « Cette mesure, si elle voyait le jour, risquerait d’avoir un impact sur les revenus publicitaires générés par de nombreux éditeurs et créateurs utilisateurs des plates-formes mises à leur disposition par les intermédiaires de l’internet et à terme remettre la gratuité de certains services offerts aux utilisateurs »(1). Outre-Atlantique, c'est avec des termes à connotation belliqueuse que l'on accueille la décision : « This default setting would be a nuclear first strike against ad industry », réagit Mike Zaneis, vice-président de l’IAB (Internet Advertising Bureau). Autrement dit, le réglage par défaut de Firefox aurait des conséquences directes sur l'industrie publicitaire.
 
Pourtant, des organismes comme l'ENISA (Agence européenne de sécurité des réseaux et de l’information) s'inquiètent depuis un moment des pratiques que suppose la collecte de données générées par les cookies, spécialement concernant l'augmentation des données stockées.

Doit-on repenser la publicité sur Internet ?

Faut-il se réjouir ou se désespérer face à cette annonce qui paraît endiguer un système de personnalisation des contenus publicitaires ? La publicité sur Internet est inhérente à son caractère public. Pour autant, la collecte de cookies ne semble pas représenter de véritable frein à ces dernières même si certains comparent les réclames non ciblées à des spams, puisque pouvant être adressées des centaines de fois à la même personne.
 
Néanmoins, il existe bien d'autres moyens d'arriver à ses fins dans ce domaine. Par exemple, Facebook collecte les données privées manière différente et peut proposer des annonces ciblées sans l'aide de cookies.
 
En outre, il faut nuancer l'effet d'annonce. Premièrement, il s'agit d'une version destinée aux développeurs (baptisée Firefox Nightly) et elle est donc encore en phase de test. Secondement, Firefox ne représente que 20 % du marché en France et Google Chrome, qui arrive second derrière Internet Explorer, a intrinsèquement besoin des cookies dans son modèle. Troisièmement, les sources de revenus engendrés par les annonces ne se limitent pas à l'utilisation de cookies. Par ailleurs, il s'agit seulement d'une utilisation de données afin de cibler au mieux le consommateur. Si elles n'existent plus, cela ne causera pas la suppression des bannières, encarts, etc. Les achats seraient alors choisis et non subis.
 
Enfin, l'internaute est libre de choisir son navigateur, et de modifier les options de navigation. Il peut installer des plug-ins bloqueurs de publicités comme AdBlockPlus.


    (1) http://www.lasic.fr/?p=537