NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Foot : t’as tes crampons ?





La fête du Mondial, c’est bientôt fini… L’occasion de faire le point sur un sujet peu discuté, mais hautement stratégique : les crampons


Nike
Nike
Design ultra performant, couleurs flashs... Pour les joueurs, il y a un petit côté fan de mode, je me la pète, et d’en faire aussi, toujours plus et parfois trop. Pour les équipementiers sportifs, c’est un enjeu d’une totale importance. D’ailleurs, ce qu'on appelle les « crampons », les chaussures de foot quoi, ressemblent de plus en plus à des sneakers branchés.
 
Couleurs de dingues, imprimés encore plus fous, rayures, design profilé… On dirait que les designers qui créent les chaussures de foot mettent toute leur créativité dans les crampons et parfois, le pire côtoie le meilleur. Au point, parfois, de faire de l’ombre au reste de la tenue, qui, même lors d’évènements majeurs comme la Coupe du Monde de football qui se déroule en ce moment, mais touche à sa fin, reste basique : un maillot, des chaussettes et un short.

Rayon chaussures, à crampons donc, tout est stratégique. Par exemple, si un joueur est sous contrat avec la société américaine Nike, mais que le sponsor officiel de son équipe est Adidas, l’équipementier précédemment cité va essayer de tirer au maximum l’attention des spectateurs sur ses chaussures, d’où, parfois le délire créatif. Le but est de faire passer au second plan le reste de sa tenue.

Avec les chaussures donc, les tatouages, et les coupes de cheveux ni faites ni à faire, les chaussures sont un élément d’une grande visibilité et la touche perso à laquelle peut se soumettre un joueur. Pour la Coupe du Monde de football, les équipementiers ont donc surenchéri : Adidas a spécialement créé sa Samba Primeknit, la première paire de chaussures à crampons en textile tricoté.
 
Puma n’a pas voulu rester sur la touche. Pour le Mondial de football, la marque allemande a imaginé des chaussures bicolores. Comme pour les gauchers ou les enfants, en somme : pied droit rose, pied gauche bleu ! Pour l’occasion, Nike a lancé sa Magista.

À la fois, cette rivalité et ce toujours plus entre équipementiers, n’est pas nouveau : depuis environ deux décennies, Nike et Adidas, l’autre marque allemande, se battent sur terrains interposés. À eux deux, ils se partagent 70% du marché. Il ne reste presque que des « miettes » pour les autres : Puma, Kappa ou Le Coq sportif.

Dans tous les cas, aujourd’hui, l’esthétique, le confort et le design priment. Et Nike, doit se la péter, car même au pays d’Adidas, en Allemagne, il est devenu le numéro un des ventes de crampons. Si les Allemands gagnent la Coupe du Monde de football, quel carton ! Mais les maillots, eux, restent Adidas !
 

Puma
Puma

Adidas
Adidas