NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Foot, vilaine faute d’orthographe sur le maillot de Montpellier





Les supporter du club de foot de Montpellier ne décolèrent pas. Un site de fans a en effet montré qu’une grossière faute d’orthographe avait été oubliée sur le maillot. Pire qu’une simple coquille, c’est carrément le nom de la ville qui est écorché avec un « L » en moins.


DR
DR
Quand les résultats ne sont pas à, l’ambiance se tend entre un club de foot et ses supporters. Alors se développe une relation de méfiance que la moindre petite erreur peut envenimer. Alors quand ce n’est pas une petite erreur, le ton monte. « C’est une nouvelle preuve de l’amateurisme qui gangrène notre club » commence un article du site des fans du Montpellier Hérault Sport Club, Allez Paillade.com. Il faut dire qu’ils ont fait fort en faisant une faute d’orthographe grossière dans l’écusson en écrivant Montpelier et non Montpellier.

« L’ensemble des maillots vendus en début d’année, dont beaucoup floqués “Loulou” en hommage au défunt président, les maillots officiels des joueurs et des joueuses sont concernés par ce défaut des plus grossiers. Des victimes de cette énième bourde du service merchandising nous ont même confié que, lorsqu’ils sont allés se plaindre aux différentes boutiques, aucun dédommagement ne leur a été proposé. Les vendeurs leur signifiant simplement que le défaut ne concernait qu’une “série de productions“, alors que l’ensemble des maillots vendus, et en stock aux différentes boutiques, présente ce problème. Sans cela, l’erreur pourrait plutôt prêter à sourire, mais malheureusement… » continue le site de supporters.
 
L’année est rude pour le club de Montpellier qui était au sommet de la Ligue 1 il y a quelques années. La mort du président Louis Nicollin cet été, véritable mascotte du MHSC est suivie d’une période de vache maigre avec une seule victoire en cinq confrontations. De quoi agacé les fans qui ne comprennent pas les choix du club : « Un service qui accumule les énormités avec ce coup d’éclat après avoir troqué notre orange symbolique contre un grenat se rapprochant des parisiens en plus du design déjà bien proche de celui du club de la capitale. Un service dirigé par M. Le Quéré qui déjà, en 2010, mettait à la poubelle une base de données, de plus de 500 clients, offerte par des lycéens à l’aube de l’ouverture du MHSC Store Odysseum. »