NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Free chamboule la 4G





Mardi 3 décembre, le patron de Free, Xavier Niel, annonce que la 4G sera ajoutée sans frais au forfait à 19,99 euros. Une fois de plus, l’opérateur bouscule le marché.


Free continue à s’imposer comme l’empêcheur de tourner en rond. Un communiqué publié mardi 3 décembre annonce que la 4G sera ajoutée sans frais au forfait à 19,99 euros. Les abonnés à la «box » qui payent la même formule15,99 euros bénéficieront également de l’arrangement. Xavier Niel, l’ex roi du porno a confirmé cette annonce sur son compte Twitter :
 
 #FreeMobile €19.99/m: #4G 20GB ! 4G4U :-)
— Xavier Niel

Limite de 20 gigas, prix « divisé par cinq »

Le débit de la fibre optique sera donc disponible pour les clients Free à des prix très abordables. Free explique dans sa déclaration que la limite sera à 20 gigaoctets soit la plus élevée du marché et pour un prix « divis(é) par cinq » par rapport aux offres sans engagement des concurrents
 
Les déclarations d’intentions des opérateurs français sur le 4G se sont multipliées ces dernières semaines. La position de Free, principal soucis des opérateurs traditionnels, était particulièrement attendue. La capacité de Niel à envoyer des électrochocs dans le secteur ne fait donc pas exception dans ce dossier.

Faible couverture Free

L’annonce du plus jeune opérateur doit cependant être relativisée par son retard de développement en terme d’infrastructures. Depuis que l’on parle de la 4G, la position de Free est minimisée par les commentateurs qui doutent de sa capacité à prendre les devants. En effet, l’opérateur a été jusqu’ici obligé de recourir aux services d’Orange pour proposer la 3G. De plus, les déclarations précédentes du groupe avaient laissé entendre que la 4G ne serait pas le principal argument de vente avant le développement du réseau.

Dans son communiqué, l’entreprise explique que le développement du réseau progresse rapidement et qu’aujourd’hui, grâce à 700 relais, plus de mille communes pourraient accéder à la 4G Free. Dans les prochaines semaines plusieurs « centaines » d’autres seront installés. La réaction en terme de prix et d’alignement des concurrents devrait suivre dans les prochains jours. Si l’argument des infrastructures tient de moins en moins, ils devront trouver d’autres moyens pour rester compétitifs.