NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Google : 1 milliard de dollars pour lancer une centaine de microsatellites diffusant Internet





Google nous fait une nouvelle fois rêver avec un projet fou que seule la firme de Mountain View peut réaliser : une constellation de microsatellites à baisse altitude pour diffuser Internet dans les coins les plus reculés du monde. Un projet qui n’est pour l’instant qu’un projet mais dans lequel Google va investir. Et il va investir beaucoup.


cc/flickr/ cliff1066
cc/flickr/ cliff1066
Apporter Internet a plusieurs enjeux : d’une part la liberté et l’accès à la connaissance pour les diverses populations (qui n’ont pas de quoi s’acheter un ordinateur, mais ça, c’est un détail), d’autre part l’augmentation du trafic Internet qui, nous le savons, est la base de la très grande majorité des revenus des groupes comme Google et Facebook. D’ailleurs Mark Zuckerberg aussi veut apporter Internet partout.

Google est toutefois plus à même de réussir le projet et on connaissait déjà Project Loon, projet visant à diffuser Internet via des ballons atmosphériques placés à haute altitude. Et puis il y a la question des drones solaires également, autre option envisagée, par Google depuis le rachat de Titan Aerospace.

Ce nouveau projet que dévoile le Wall Street Journal est d’un autre type : Google serait en train de travailler avec Greg Wyler, fondateur de l’entreprise de satellites O3b Networks pour déployer quelques 180 microsatellites tournant en orbite basse et diffusant Internet. Ainsi il serait possible d’atteindre de nombreuses zones reculées du globe. On est certains que les indiens d’Amazonie vont adorer pourvoir aller sur Youtube.

Si ce projet paraît fou, Google semble y croire car l’entreprise, toujours selon le Wall Street Journal, aurait déjà prévu d’investir entre 1 et 3 milliards de dollars dans la chose. Mais Google peut se le permettre.

On ne peut toutefois pas éviter de penser à Bill Gates et au fait que, finalement, personne ne l’écoute. L’homme le plus riche de la planète avait déjà critiqué Mark Zuckerberg pour son projet d’apporter Internet à l’ensemble de la population mondiale et lui faisant remarquer que ce n’est pas Internet mais de la nourriture et des médicaments et la lutte contre les inégalités et la pauvreté qui vont sauver les populations les plus pauvres.

Il semblerait que Zuckerberg et Google continuent de faire la sourde oreille… Il faut dire qu’une personne qui mange à sa faim ne va pas forcément sur Internet…