NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Google lance une application de tourisme qui sait déjà tout de nous





Assez étonnamment, il n’existait pas encore d’application capable de concurrencer les bons vieux guides touristiques. Face à ce manque, Google propose Google Trips, pour préparer les voyages et disposer d’informations pratiques sur place.


DR
DR
Les Petit Futé, Guide du routard ou encore Lonly Planet peuvent s’inquiéter du lancement de l’application Google Trips. Un concurrent sauce Google avec tous les aspects les plus intrusifs : « L’application, au design simple, combine la fluidité des services de Google avec la puissance des données qu’il collecte, sur vous et les autres internautes. Ce qui donne un résultat aussi efficace... que dérangeant. Ainsi, à peine connecté à l’application avec votre compte Google, la liste de vos précédents voyages s’affiche avec une précision redoutable, sur plusieurs années. La firme de Mountain View puise en fait dans vos e-mails pour en extraire les réservations d’hôtel, par exemple, et en déduit vos escapades touristiques, passées et futures » raconte Le Monde.

L’application, en plus de nous inquiéter sur les traces personnelles que nous lui permettons d’utiliser, propose de préparer un voyage en amont mais aussi à trouver des activités sur place. « Et les catégories proposées par Google varient d’une ville à l’autre. A Berlin, il propose, entre autres, une sélection de lieux sur l’histoire de la guerre froide ou une liste des clubs qui font la réputation nocturne de la capitale allemande. Pour Londres, Google Trips met à disposition une catégorie « Londres Littéraire ». Pour Tokyo, il est possible de flâner dans les catégories « Tokyo futuriste », « sources chaudes » et « karaokés ». Google Trips précise pour chaque lieu toutes les informations pratiques nécessaires, affiche des photos ainsi que des commentaires d’internautes. L’utilisateur peut marquer en favoris les endroits qui l’intéressent, qui s’afficheront automatiquement sur une carte » continue le journal.

Le quotidien rapporte cependant « quelques ratés » avec notamment pour Paris, l’invitation à passer au Bataclan ou comme première suggestion pour des visites avec enfants les Catacombes.

De services qui, avec un brin de parano, nous pousse à continuer à préférer nos bons vieux guides touristiques. Certes ces derniers ne savent pas nous dire à côté de quoi nous sommes en train de passer mais eux au moins ne risquent pas de vendre nos informations aux attrapes touristes du monde entier.