NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Grâce au Titcoin payez en montrant vos seins mesdames !





Le Bitcoin a fait des émules, beaucoup d’émules : il y a le litecoin, le dogecoin (nommé d’après le chien Doge, phénomène internet) le nyancoin (nommé d’après un autre phénomène internet : Nyancat) et bien d’autres… le dernier né dans la famille des monnaies virtuelles est le Titcoin. Les plus habitués des sites interdits aux moins de 18 ans auront déjà compris de quoi il en ressort : « Tits », en anglais, ça signifie « seins ».


Capture d'écran vidéo "Titcoins by Pornhub"
Capture d'écran vidéo "Titcoins by Pornhub"
Le Titcoin est en effet la première monnaie virtuelle dédiée à l’industrie pornographique et la semaine du 19 mai 2014 elle s’est offerte un véritable buzz médiatique grâce au site de vidéos pornographiques Pornhub. Un peu malgré lui, en fait, mais Pornhub aime bien tout ce qui ressort du buzz et d’Internet.

Dans une vidéo, en effet, est expliqué un nouveau système de paiement dont Pornhub serait le créateur : le paiement par « photos de seins ». En fait, lorsque qu’une demoiselle veut payer dans une boutique qui accepte les Titcoins, explique-t-on dans la vidéo (que vous pouvez regarder en fin d’article… attention, c’est un peu NSFW), elle n’a qu’a soulever son haut et montrer au vendeur ses seins. Ce dernier va alors les prendre en photo et recevra e la part de Pornhub un montant en Titcoins qui fera office de paiement pour la cliente.

Une belle idée, n’est-ce pas ? Mais malheureusement elle ne verra jamais le jour. En fait, ce n’est pas Pornhub qui a réalisé cette vidéo mais un certain Javi Iñiguez de Onzoño qui l’a créée pour participer à un concours de graphisme organisé par, justement, Pornhub.

En fait, en y réfléchissant un peu, ce type de paiement en montrant ses seins pourrait facilement être considéré comme de la prostitution. Difficile de le faire accepter à la communauté internationale.
En tout cas, on espère que M. Iñiguez de Onzoño a gagné ce concours, car il en a bluffé plus d’un sur Internet…