NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Hédi Kaddour, le prépondérant





Hier, jeudi 29 octobre, le Grand Prix de l’Académie française a été attribué ex-aequo à l’écrivain algérien Boualem Sansal, et au Franco-tunisien Hédi Kaddour. Avec « Les Prépondérants », Hédi Kaddour reste en lice pour le Prix Goncourt qui sera décerné la semaine prochaine.


Hédi Kaddour, le prépondérant
Les Prépondérants a été sacré. Hier, le roman du Franco-tunisien Hédi Kaddour, a reçu, ex-aequo, le Grand Prix de l’Académie française, avec 2084 de l’écrivain algérien Boualem Sansal, tous les deux publiés chez Gallimard. Le 3 novembre prochain, cela pourrait être la consécration ultime pour Hédi Kaddour. Contrairement à Boualem Sansal, il reste, avec le magistral, Les Prépondérants, en lice pour le Prix Goncourt.  
 
Ce texte, bien qu'admirablement écrit, n'est pas facile. C’est une sorte de mosaïque aussi brillante qu’étourdissante. Une saga multi-facettes et dense, de 460 pages. Elle débute dans les années folles, dans un pays d'Afrique du Nord. Elle emmène le lecteur sur plusieurs continents, du Maghreb à Paris, en passant par Berlin et à chaque fois, dans des mondes en ébullition. L’auteur de cette fresque vertigineuse est Kabyle. Traducteur de Heine et de Lessing, il est également l’auteur du remarqué Waltenberg, qui a reçu, en 2005, le Prix Goncourt du premier roman.
 
Les Prépondérants, c'est l'histoire en 1922, de cinéastes d’Hollywood qui viennent tourner un film à Nahbès, une petite ville du Maghreb. Soudain, ce choc de modernité avive les conflits entre notables traditionnels, colons français et jeunes nationalistes épris d’indépendance. Raouf, Rania, Kathryn, Neil, Gabrielle, David, Ganthier et d’autres, se trouvent alors pris dans les tourbillons d’un univers à plusieurs langues, plusieurs cultures, plusieurs pouvoirs. Certains d’entre eux font aussi le voyage vers Paris et Berlin, vers de vieux pays qui, très vite après la fin de la première guerre mondiale, recommencent à se déchirer sous leurs yeux. 

De la Californie à l’Europe, en passant par l’Afrique du Nord, Les Prépondérants entraîne le lecteur dans la grande agitation des années 20. Les mondes entrent en collision, les êtres s’affrontent, se crispent, se pourchassent, changent. Ils tentent tous d’inventer leur vie, s'adaptent ou se révoltent. Parfois, il leur arrive de s’aimer. L’écriture alerte et précise d’Hédi Kaddour serre au plus près ces vies et ces  destins.

Les Prépondérants, Hédi Kaddour (Gallimard).