NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Homme ou femme : à chacun son smartphone





Les femmes et les hommes n’ont apparemment pas les mêmes attentes face aux applications et aux sites mobiles, puisqu’une étude révèle quelques différences entre les sexes.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Une « étude publiée par Ferpection (une entreprise proposant des tests utilisateurs sur applications et sites mobiles) montre que les femmes et les hommes n'ont pas les mêmes attentes en la matière », explique un article en ligne du site Les Numériques.

En effet, Ferpection s'est « penché sur les données renvoyées par 714 bêta-testeuses et testeurs ayant joué les cobayes sur des sites mobiles et applications d'horizons divers (startups, commerçants, entreprises, plateformes…). »

Trois principaux critères

L’article du site explique que « les retours de ces utilisatrices et utilisateurs ont été segmentés en 3 critères principaux : les fonctionnalités (langage, bug, performance, affichage, sécurité, responsive, accessibilité et localisation) ; la perception (branding, esthétique, fonctionnalité, offre et personnalisation) ; l'expérience utilisateur (clarté, cohérence, ergonomie, événement intrusif, fluidité, navigation, niveau d'informations et organisation de l'information). »

Ainsi, comme le souligne Les Numériques, « en premier lieu, cette étude nous apprend que les femmes ont été plus dures en matière de notation, avec une moyenne de 3,66 contre 3,71 à la gent masculine. »

De plus, « au critère "Fonctionnalités", les femmes sont plus sensibles aux bugs, à 39 %, contre 34 % pour les hommes, qui sont exigeants à 20 % sur l'aspect responsive design du site. Les femmes sont également un peu plus sensibles au langage (orthographe, syntaxe…), à 14 %, contre 11 % pour les hommes. En revanche, la performance est également recherchée par les deux parties (19 %). »

En outre, « sur le deuxième critère, de "Perception", l'offre retient plus l'attention des femmes (38 % contre 35 %), tandis que le côté fonctionnel est à égalité. Plus surprenant, l'esthétisme est recherché par 25 % des hommes, contre 21 % des femmes. »

Enfin, concernant l'expérience utilisateur, « la clarté est primordiale pour 27 % des femmes et 23 % des hommes, tandis que l'attente quant au niveau d'informations est au coude à coude, très légèrement plus élevée chez les hommes : 26 % contre 25 %. »

Lire l’intégralité de l’article de www.lesnumeriques.org ici.