NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Kapteyn b, la nouvelle planète





Elle s’appelle Kapteyn b et vient d’être découverte. On la dit proche de la Terre, et en effet, cette planète se trouve à 13 années-lumière de chez nous… Surtout, elle serait potentiellement habitable.


Kapteyn b, la nouvelle planète
Dans le monde de l’astronomie, c’est une découverte de taille. En effet, une équipe emmenée par le professeur Richard Nelson, le directeur de l'unité d'astronomie de l'Université Queen Mary de Londres, vient de délimiter une nouvelle planète. Elle tourne autour de l'étoile de Kapteyn, découverte elle, en 1897 par Jacobus Kapteyn, et n’a pas fini de faire parler d’elle. Et pour cause, elle se situe dans une région possiblement habitable. Pourquoi ? Parce la zone dans laquelle elle est située «permet théoriquement la présence d'eau liquide, soit un élément nécessaire à l'apparition de la vie telle que nous la connaissons», explique le scientifique au Point.
 
Plus largement, si la présence d’eau est confirmée dans cette zone, cela laisse penser que «de nombreux mondes potentiellement habitables seront trouvés dans les années à venir», précise le Professeur Richard Nelson. Peut-être est-ce le début d’une grande aventure humaine ?

Si on dit la planète Kapteyn b, «voisine» de notre propre planète, la Terre, c'est une réalité. Selon le directeur de l'unité d'astronomie de l'Université Queen Mary de Londres, elle est proche de la planète bleue. En effet, cette nouvelle planète ne se trouve qu'à 13 années-lumière de la Terre. Ce qui pour le quidam moyen peut paraître énorme, mais pas pour les astronomes. En effet, 13 années-lumière, c’est assez peu à l'échelle de l'Univers.

Que dire de Kapteyn b ? Comparée à la Terre, elle est cinq fois plus grosse, et fait le tour de Kapteyn, sa propre étoile, en 48 jours. Kapteyn, quant à elle, est appelée «la naine rouge». C’est une étoile sous-naine, c’est à dire qu’elle est sous-lumineuse, de classe de luminosité VI dans la classification spectrale. Elle a une vitesse radicale élevée, elle parcourt la Voie Lactée dans le sens rétrograde, et est l’étoile du halo galactique la plus proche du soleil.

Dans un mois, on devrait en savoir plus sur cette planète Kateyn b : l’équipe de Richard Nelson devrait rendre publique ses découvertes dans la revue britannique Monthly Notices of the Royal Astronomical Society. S’il vous plaît.