NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







L'ENA, si tu as une particule, c’est mieux





Dans son formulaire d'inscription, l’ENA, l'École nationale d'administration, dispose d’une case « particule du nom de famille. » Au-delà de l’anecdote, c’est l’élitisme qui est moqué, notamment sur les réseaux sociaux.


L'ENA, si tu as une particule, c’est mieux
L’ENA, l’École nationale d’administration va avoir du mal à se débarrasser de son côté élitiste. Il colle à la peau de la grande école de la République. Et ce n’est pas le formulaire d’inscription en ligne qui va calmer le jeu. Il comporte en effet une case pour la particule éventuelle du patronyme d’un candidat.

Depuis 2009, l’École nationale d’administration a pourtant essayé de se défaire de ce côté sélectif, en intégrant notamment une classe préparatoire pour des jeunes issus de milieux défavorisés. Pourtant, dans le formulaire d'inscription, la case pour la « particule du nom de famille » persiste. Il n’en fallait pas plus pour que les réseaux sociaux, et notamment Twitter, s’emparent de l’anecdote. Ainsi, L’Express rapporte les propos d’un « twitto », définition familière d’un twitteur : « Si un jour je passe l'ENA je mettrais « Ben » dans la case ou « Abou. »

Déjà, en 1989, le philosophe et sociologue Pierre Bourdieu avait, dans La Noblesse d’État. Grandes écoles et esprit de corps (Éditions de Minuit), dénoncé « La noblesse d’État qui dispose d’une panoplie sans précédent de pouvoirs, économiques, bureaucratiques et même intellectuels. » Aujourd'hui, treize ans après sa mort, la case du formulaire d’inscription à l’ENA ne va pas contredire ses propos.