NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







L'ENA, tremplin pour l'entreprise





Contre toute attente, l’ENA mènerait davantage aux entreprises qu’au monde de la politique.


Si tous les chemins ne mènent pas à l’ENA, l’ENA mènerait davantage aux entreprises qu’au monde de la politique. C’est ce que révèle une étude intitulée, « Que sont les énarques devenus ? » Cette dernière a été menée par l’EHESS, l’École des hautes études en sciences sociales, en tandem avec le Centre d’étude et de recherche de l’ENA. Pour ce faire, la carrière de 1 215 anciens élèves des trente dernières années, a été passée au crible. Soit, dix promotions, diplômées entre 1985 et 2009.
 
Résultat, si « un président de la République sur deux est énarque, moins de 5 % des anciens élèves de l’ENA exercent des responsabilités politiques », rapporte Le Monde. Contrairement aux idées reçues, l’École nationale d’administration mène souvent, ou à terme, à l’entreprise. Ainsi, 22% des anciens énarques interrogés « travaillent ou ont travaillé au sein d’une entreprise, qu’elle soit publique ou privée, à un moment ou un autre de leur carrière », peut-on lire dans Le Monde. Ainsi, sept patrons des quarante entreprises du CAC40 sont diplômés de l’ENA.
 
Un bémol toutefois, que l’on peut interpréter différemment : la plupart des anciens élèves sont des « hauts fonctionnaires de l’État. » Pour autant, explique au Monde, l’un des chercheurs de l’EHESS, François Denord : « les cartes ont été largement rebattues, le rôle de l’État a changé, car le pouvoir économique a tendance à prendre l’ascendant sur le pouvoir politique. » Résultat, beaucoup des grands corps de l’État sont passés dans le monde de l’entreprise.
 
Dans la plupart des cas, révèle l’étude de l’EHESS, ce sont des énarques issus de « milieux privilégiés (61 % à 77 % selon les promotions). » Ils se recrutent notamment, indique Le Monde, « en grande majorité chez les inspecteurs des finances, qui sont amenés à être en contact avec des décideurs de la sphère économique. Les énarques d’origine plus modeste restent davantage dans le giron administratif. » Dans tous les cas, si l’ENA forme des politiques, ils cèdent souvent aux sirènes de l’entreprise.