NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







La NASA dévoile le lieu le plus froid de la planète





Mardi 10 décembre, l’Agence spatiale américaine (NASA) a désigné une zone d’Antarctique comme la plus froide de la Terre. Des analyses météorologiques sur plus de trente ans montrent que les températures peuvent descendre en dessous de -92°C.


Les analyses de la NASA ont été effectuées grâce à des satellites. Des relevés météorologiques étalés sur trente-deux ans montrent qu’en Antarctique se trouve le lieu le plus froid de la Terre. À 1 000 kilomètres à l’intérieur des terres, entre des dômes appelés Argus et Fuji, les températures descendent en dessous de la barre des -92°C.
Les montagnes aux alentours du lieu culminent à plus de 4 000 mètres d’altitude. Les températures les plus froides ont été enregistrées dans les creux environnants. D’après les chercheurs de la NASA, le nouveau record du monde a été établi le 10 aout 2010 avec -93,2°C. Le record a été enregistré la nuit alors qu’apparaissait « une couche d’air extrêmement glacée à la surface de la glace » explique le communiqué sur le site de l’agence spatiale.

Les précédents records sont battus

Les chercheurs expliquent que le résultat est « de plusieurs degrés plus froid que le -89,2°C établi en 1983 par la station de recherche russe Vostok en Antarctique Est. » Par ailleurs ils rappellent que l’endroit habité le plus froid du monde se trouve toujours en Sibérie dans les villes de Verkhoyansk et Oimekon « avec des températures à glacer les os de -67,9°C en 1892 et 1933. »
Les météorologues de la NASA estimaient que le record de Vostok ne pouvait être définitif puisque la zone étudiée est « plus en altitude ».
« Les recherches pour découvrir à quel point il peut faire froid sur Terre - et pourquoi – ont commencé quand les chercheurs étudiaient de grandes dunes de neiges, sculptées par le vent sur le plateau Est de l’Antarctique » explique la NASA. Ce sont des fissures sur les dunes qui ont éveillé la curiosité des chercheurs. Celles-ci, d’après eux, auraient pu être crées par des températures encore plus basses que d’ordinaire. « C’est ce qui a conduit les scientifiques (…) à partir à la chasse des zones les plus froides en utilisant les données de deux types de capteurs satellites. »

Compte-rendue de la mission par la NASA