NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







La fin du téléphone fixe





En France, téléphones et lignes fixes sont appelés à disparaître d’ici cinq ans.


Après la fin des cabines téléphoniques, la fin des téléphones fixes ? C’est probable. Le poste fixe comme on l’appelle, ou le téléphone filière, sera bientôt un souvenir, comme le Minitel ou la télévision analogique. L’appareil va disparaître, mais les lignes également. En effet, le réseau Orange, ex France Télécom, de type RTC, c’est à dire réseau téléphonique commuté, va être arrêté. 12 millions de lignes sont aujourd’hui concernées, soit un tiers des lignes téléphoniques. Aujourd’hui, Orange, l’opérateur historique, orchestre cette disparition programmée. Cela ne va pas se faire en un jour. En revanche, d’ici 2020, l’ancien réseau téléphonique aura probablement complètement disparu.
 
Pour autant, les usagers pourront toujours avoir une ligne fixe. Mais à l’avenir, elle ne marchera qu’avec une box DSL. L’ADSL qui fonctionne avec le cuivre, comme le « vieux réseau téléphonique » (RTC), va en revanche, perdurer. 50% environ des foyers Français devra donc s’équiper avec de nouvelles technologies. L’idée est de simplifier. En effet, explique au Figaro, le directeur général de l'Autorité des télécoms (Arcep), Benoît Loutrel, « il n'est pas possible de maintenir un mille-feuille technologique. » L'entretien du RTC, le réseau téléphonique commuté « devient problématique. » Les commutateurs étant en effet « des équipements vieillissants, datant des années 1970 », d’ailleurs plus produits aujourd’hui. Dans tous les cas, les gens ont cinq ans pour se préparer à cette obsolescence programmée.