NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Lâcher prise au soleil





Le philosophe Jean-Louis Cianni publie chez Albin Michel, « Philosopher à la plage ». De quoi retrouver le goût de penser.


Lâcher prise au soleil
Surinformation, fatigue, fear of missing out, hyperconnexion… De quoi saturer dans un monde où l’intoxication médiatique et les distractions consuméristes sont permanentes. Pour y remédier, le philosophe Jean-Louis Cianni sort au mois de mai prochain, chez Albin Michel, un ouvrage pour aider à en finir avec tout ce battage. Et il y a urgence !
 
Pour lui, notre vie quotidienne nous fait « une tête de jivaro ». Nous perdons le goût et le plaisir de penser, et par là-même de nous ouvrir au monde et aux autres. Déboussolés, perdus et tristes, nous renonçons à nous-mêmes. Et là, il y a danger. C’est pourquoi, l’auteur de La philosophie comme remède au chômage (Albin Michel / Marabout) saute sur l’occasion : celle de l’été. Période idéale pour faire un break. C’est comme cela qu’est né Philosopher à la plage avec son sous sous-titre évocateur : Lâcher prise au soleil. Tout un programme !
 
En effet, l’été venu, une chance nous est offerte : ouvrir une brèche dans le mur du désenchantement, trouver un point de passage vers plus de liberté et de lucidité. Ce que nous voulons, aimons, ce que nous sommes devient plus clair et plus accessible. Cette philosophie estivale va chercher autant à mettre des vacances dans la pensée qu’à glisser des pensées dans les vacances. On guettera et accueillera, entre sable et écume, dans un temps suspendu sous le soleil, ces moments où notre condition d’homme se révèle à elle-même. De quoi lâcher prise à la plage. Déconnecter pour se reconnecter.
 
Philosopher à la plage, Jean-Louis Cianni (Albin Michel).