NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Le Luxembourg veut virer la Hongrie de l’Union européenne





Le départ de la Grande-Bretagne donne apparemment des idées à certains, le ministre des Affaires étrangères du Luxembourg a ainsi demandé à ce que la Hongrie soit exclue de l’UE. Selon lui, c’est « la seule manière de préserver la cohésion et les valeurs de l’Union européenne. »


ILD
ILD
L’Union européenne pourrait-elle forcer ses membres à une certaine cohésion en les menaçant d’exclusion en cas de faux pas ? C’est ce que semble en tout cas penser le ministre des Affaires étrangères du Luxembourg, Jean Asselborn, interviewé par le quotidien alleand Die Welt : « Ceux qui, comme la Hongrie, bâtissent des clôtures contre des réfugiés de guerre, qui violent la liberté de la presse ou l'indépendance de la justice, devraient être temporairement, voire même définitivement, exclus de l'UE».

« Le ministre a fait d'abord allusion aux clôtures barbelées érigées par la Hongrie à sa frontière avec la Serbie et la Croatie, en juillet et septembre 2015. Concernant la liberté de la presse, le pays est classé 67e sur 180 au classement Reporters sans frontières 2016 (la France est 45e). Côté indépendance de la justice, le gouvernement mené par Viktor Orban exerce un pouvoir autoritaire avec une forte pression sur les institutions. Un haut magistrat, Andras Baka, avait été mis à l'écart en 2015 sans contrôle judiciaire après des critiques sur des réformes. Il a remporté son procès devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) en juin » résume Le Figaro , qui rapporte les propos du ministre luxembourgeois.

En réponse, Peter Szijjarto, son homologue hongrois, a répondu en s’attaquant à Jean Asselborn : « Il vit à quelques km de Bruxelles, c'est un homme frustré et arrogant. Il parle d'exclure la Hongrie de l'UE mais il s'est lui-même exclu du cercle des politiciens sérieux. En bon nihiliste, il travaille de manière infatigable à la destruction de la culture et de la sécurité européennes. »

Si l’exclusion pour violation des valeurs fondamentales nécessite une validation à l’unanimité, la déclaration du ministre du Luxembourg est assez révélatrice de la situation au sein de la communauté européenne depuis le Brexit.