NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Le jouet robot qui apprend aux enfants à coder





La start-up américaine Primo Toys a mis au point Cubetto, un robot « jouet » dont le but est d’apprendre aux enfants à programmer.


Le jouet robot qui apprend aux enfants à coder
Il n’y a pas d’âge pour commencer. À quoi ? À programmer pour les enfants. C’est l’objectif du robot-jouet Cubetto. Il a été conçu par la start-up américaine Primo Toys. Cette dernière a réussi à lever les fonds nécessaires pour le financer, grâce à la plateforme de financement participatif Kickstarter. Ainsi, avec cette innovation, les enfants pourront commencer à se familiariser avec les secrets de la programmation. Et cela, sans écran.
 
Le journaliste du Monde, William Audureau l’a testé. Il livre ses impressions dans la rubrique Pixels. « Le petit robot (un droïde en bois) se révèle en réalité très simple d’utilisation (…) Le but est de le déplacer, case par case, dans les mondes imaginaires dépeints par les tapis de jeu, en alignant sur la console en bois une suite d’instructions symbolisée par les jetons de couleur », explique t-il.
 
Pour bien faire, les journalistes ont fait plancher, ou plutôt jouer, un petit garçon de quatre ans et demi, Hubert. Et bien sûr, aux « connaissances en langage de programmation nulles. » Pourtant, l’univers « mignon et enfantin » de Cubetto « a exercé sur lui, le même attrait que n’importe quel jeu de construction ou jeu vidéo coloré. Son intérêt enthousiaste s’est immédiatement concrétisé. »
 
En premier lieu, le petit « cobaye », s’est « montré décontenancé par le fonctionnement du robot. Le Cubetto demande en effet à l’enfant plusieurs efforts différents, à la fois en termes d’analyse spatiale (il faut mentalement dessiner le chemin à faire suivre au droïde) et de planification (contrairement à une voiture télécommandée, l’objet ne se contrôle pas en temps réel, mais suit une chaîne de commandes qui doit être anticipée). »

Très vite pourtant, l’enfant s’adapte et s’amuse avec les missions à effectuer : « Emmène-le au château » ; « Va jusqu’au trésor mais sans passer sur l’île… » Ludique certes. Mais au-delà, il est question « d’analyse spatiale, de langage formel et de planification des tâches. » Avec un peu de pratique, Hubert devient plus autonome, et « le Cubetto commence à voyager avec un peu plus d’assurance », rapporte Le Monde.
 
Trajets complexes, répétitions de séquences, ordre formel… Il s’agit de « raisonner de manière rigoureuse » avec le robot-jouet Cubetto. Il « offre une vraie préparation mentale à l’exercice de la planification de commandes et initie à l’une des trois briques de la programmation, celle de la fonction », dit encore le journaliste du Monde. Pour devenir un expert en code, il en faudra encore un peu plus à Hubert. Mais c’est déjà un excellent début, et sans écran qui plus est !