NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Le paiement sans contact pourra s’effectuer jusqu’à 30 euros





Le groupement des cartes bancaires a indiqué que le montant des transactions qui peuvent être effectuées sans contact va augmenter dans le courant de l’année. A partir de l’automne les achats jusqu’à 30 euros pourront être effectués de cette façon.


ILD
ILD
A partir du mois d’octobre de cette année des cartes bancaires permettant des paiements sans contact jusqu’à 30 euros seront émises. Le groupement des cartes bancaires vient d’annoncer cette mesure qui vise à développer un peu plus ce mode de paiement. « Ce rehaussement va se dérouler en plusieurs étapes. D'abord, de mars à septembre, les terminaux de paiement des commerçants seront configurés pour accepter le nouveau plafond. Puis, à partir d'octobre, seront émises de nouvelles cartes de paiement sans contact permettant de régler avec le nouveau plafond » explique le journal 20 Minutes.
 
Pour pouvoir bénéficier de ce nouveau plafond, les utilisateurs devront se doter de nouvelles cartes bancaires. « Le groupement des cartes bancaires CB estime que 40% des porteurs de carte pourront payer en sans contact avec le nouveau plafond de 30 euros d'ici fin 2018, en se fondant sur le rythme de renouvellement des cartes » continue le gratuit.
 
« En 2015, près de 235 millions de transactions sans contact ont été réalisées en France, soit 10% des paiements de proximité. Face à cet engouement, le plafond de 20 euros apparaît aujourd'hui trop limité » explique de son côté Le Figaro. Avec ce nouveau palier, la proportion de paiements sans contact dans les magasins devrait passer des 43% actuels à 60%.  
 
« Malgré les inquiétudes des clients à ce sujet, le paiement sans contact ne semble pas favoriser la fraude. Non seulement cette dernière n'a pas augmenté depuis la mise en place de ce mode de paiement, mais elle n'a cessé de baisser. Aucune capture de données à l'insu des porteurs de ce type de cartes n'a été constatée. Les fraudeurs disposent en effet de moyens plus adaptés pour se procurer des données exhaustives bien plus rentables... » explique le quotidien national. L’habitude semble donc entrer petit à petit dans les habitudes puisque 80% des personnes interrogées par le groupement des cartes bancaires sont favorables au relèvement du plafond.