NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Le t-shirt biométrique





À l’origine, il a été utilisé par des astronautes. Aujourd’hui, le t-shirt Hexoskin permet aux sportifs de récolter pléthore de données, et de s'améliorer.


Le t-shirt biométrique
Quand le principe du quantified self, ou de l’automesure, prend de l’ampleur. Avec des capteurs utilisés via des smartphones, des données aident un utilisateur lambda à améliorer son quotidien. Dernier objet connecté en date, le t-shirt high-tech Hexoskin. Aujourd’hui commercialisé sur le marché français, le t-shirt connecté permet de mesurer jusqu'à… 42 000 données à la minute. Une manne pour les chercheurs et les sportifs.
 
À l’origine, il a été utilisé par la Nasa et l’Agence spatiale canadienne. Ces derniers voulaient utiliser un instrument de mesure et de suivi des astronautes qui soit moins encombrant que ce à quoi ils avaient accès : matériel lourd, entravant et intrusif. Quoi de mieux donc qu’un t-shirt connecté muni de capteurs ? Ce dernier, conçu par la société canadienne Hexoskin s’appuie sur le concept de « savoir plus et vivre mieux ». Du coaching intelligent et à la carte, en somme.
 
Le maillot intelligent d’abord pensé pour l’espace, a été adapté dans une version plus simple que celle portée par les astronautes. Il est capable de calculer la température du corps, la tension artérielle, le rythme cardiaque, le nombre de pas, mais aussi, les capacités respiratoires de l’utilisateur, sa respiration thoracique et abdominale. Une foultitude de données. Et des données précises à 95%, validées par des scientifiques.
 
Avec ce t-shirt high-tech, dont le prix grand public a été ramené à 399 euros contre 6 000 pour la version de l’espace, les sportifs auront accès à tout un panel d’informations, allant de la qualité de récupération, au dynamisme de la course, à l'optimisation d'un programme d’entraînement. Dans tous les cas, mieux vaut savoir déchiffrer les données. Et petite précision : sur l’ensemble des informations mesurées chaque minute par le dispositif connecté, seules 10% sont utiles pour le grand public ! À l'avenir, la technologie devrait être simplifiée. En attendant, les applications sont multiples, des sportifs aux scientifiques.

Le t-shirt biométrique