NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Les Français et leurs portables





Une étude menée par le cabinet Deloitte, décrypte l’utilisation que font les Français de leurs téléphones portables.


Les Français et leurs portables
Dis-moi comment tu utilises ton portable, je te dirais qui tu es. À peine réveillé, un Français sur 5 s’empare de son téléphone portable. C’est en substance, une des conclusions du cabinet d’audits Deloitte. Ce dernier a conduit une étude sur l’utilisation des appareils mobiles par les Français cette année. Plus précisément, ce Français sur cinq, ne peut pas attendre plus de cinq minutes une fois réveillé, avant d’attraper son portable. Accroc donc, le Français ! Le matin, pour 17% de la population, le téléphone est devenu une priorité, avant même de se préparer un café ou de se doucher. Par ailleurs, 7% déclare l’utiliser dans la demi-heure qui suit leur lever et 60% dans l’heure. Accrocs, oui, mais moins que les britanniques : 84% d’entre eux le consultent dans l’heure suivant leur réveil.
 
Quand on dit téléphone, les choses ont également évolué. Aujourd’hui, les Français possèdent un smartphone à 61% contre 41% un téléphone portable classique. Il y a deux ans, ce n’était pas le cas : seuls 39% des Français étaient équipés d’un smartphone. Par ailleurs, Samsung, Apple et Nokia se partagent à 67% ce marché ultra concurrentiel. En France, Samsung se situe en tête, avec 37% des utilisateurs. La raison est simple, analyse t-on chez Deloitte : « Dans le cas des smartphones, comme dans celui des tablettes, l’explication est que Samsung propose davantage de produits. Des produits haut de gamme, bas de gamme. Donc il y en a davantage pour tout le monde. Alors qu’Apple reste positionné sur le très haut de gamme ».

Par ailleurs, la 4G a encore du mal à s’imposer. Seul un Français sur 10 dispose d’un tel abonnement et d’un téléphone 4G, même si le chiffre a progressé depuis l’année dernière. L'augmentation va continuer : « Les usages suivent les évolutions technologiques, et pas l’inverse. Pour la 3G, il a fallu attendre plusieurs années. Les opérateurs l’ont proposée en 2001, mais ce n’est qu’en 2006 qu’elle s’est imposée », ajoute t-on chez Deloitte. Dans très peu de temps, donc, à peine le réveil éteint, on attrapera son smartphone 4G pour bien commencer la journée.
 
 
 

Les Français et leurs portables