NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Lire son journal en conduisant ? En Suède, c’est possible





En Suède, Volvo a mis au point des véhicules autonomes. Si les volants sont présents, pas besoin de le tenir. De quoi faire plein d’autres choses aves ses deux mains.


Lire son journal en conduisant ? En Suède, c’est possible
Conduire sans les mains, un rêve ? Un rêve devenu réalité en Suède. La société Volvo a mis au point des voitures à conduite automatisée. Elles sont actuellement testées à Göteborg, la deuxième ville du pays. Si elles possèdent un volant, le conducteur n’est pas obligé de le tenir. Il est donc possible de croiser des gens assis derrière le volant, qui lisent le journal, travaillent ou téléphonent sans être verbalisés. En revanche, le conducteur doit impérativement se tenir derrière le volant, afin de le saisir à n'importe quel moment et reprendre ainsi le contrôle de sa voiture. Lire, oui, mais impossible de faire un somme sur la banquette arrière, donc.
 
Ces véhicules autonomes s’inscrivent dans le projet Drive Me conçu par la société suédoise. Autrement dit, « conduis-moi ». Aujourd’hui, cinq voitures de ce type sont testées. Chez Volvo, on table sur la commercialisation d’une centaine de ces véhicules, d’ici trois ans. Un des buts avoué est d’atteindre une plus grande sécurité routière. En effet, Volvo ne cache pas son objectif : garantir le véhicule autonome, zéro accident. Pour se faire, les prototypes sont bourrés de capteurs. Ces derniers servent à repérer d’éventuels obstacles, à suivre la route, tant qu'à faire. Connectées, ces voitures intelligentes pourront communiquer entre elles, se tenir informer d’un risque, comme le verglas par exemple. Aujourd’hui, la réglementation au niveau européen restreint encore l’utilisation de ces voitures automatisées. Dès qu’elle sera plus souple, on espère pouvoir se déplacer les mains libres et faire plein d'autres choses que tenir son volant.

Lire son journal en conduisant ? En Suède, c’est possible