NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Michel & Augustin, la petite marque frenchie qui monte





Depuis cette semaine, les produits de la marque française Michel & Augustin sont commercialisés dans la totalité des Starbucks américains.


Ils en rêvaient, ils l’ont fait. Depuis quelques années, les Parisiens se sont familiarisés avec la marque Michel et Augustin. À coup de slogans décalés et d’imagerie rigolote, elle décline de façon ludique, biscuits, cookies, petits sablés et yaourt à boire. En France, Michel et Augustin, c’est une ascension remarquable. Mais aujourd’hui, la marque a franchi un pas : depuis cette semaine, elle est désormais vendue aux Etats-Unis. Mieux, elle est commercialisée dans la totalité des plus de 7 000 Starbucks américains. Ce qui fait dire au Figaro, et c’est vrai, que « Le rêve américain de Michel et Augustin devient réalité. »
 
Avant d’en arriver à ce résultat inespéré, « un contrat exceptionnel » a été « bouclé en un temps record au terme d'une saga relayée sur les réseaux sociaux », écrit Le Figaro. Dès le mois de juin dernier, l’offensive est lancée. Elle commence par une entreprise de séduction : convaincre Howard Schultz, à la tête de la chaîne Starbucks. Sur les réseaux sociaux, les internautes suivent pas à pas cette aventure successful. Le hashtag #AllezHowardUnCafé, apparaît. Et Howard signe. Entre temps, des tests avaient été effectués dans des Starbucks de New York, d’Indianapolis et de Philadelphie. En tout, plus de 400 enseignes ont joué le jeu.
 
Aux États-Unis, Starbucks est une institution. Chaque mois, pas moins de 32 millions d’Américains fréquentent un « café » de l’enseigne. Autant dire que le marché est énorme. En parallèle, les produits off beat de Michel et Augustin seront également commercialisés dans des Starbucks londoniens et parisiens. « Il s'agit pour nous de faire rayonner le savoir-pâtissier français et le made in France dans le monde entier », explique au Figaro, Augustin Paluel-Marmont, cofondateur de la marque. Depuis deux ans, cette dernière a d’ailleurs atterri dans le giron de la famille Pinault. Aujourd'hui, avec les États-Unis, second marché après la France, le rêve de Michel et Augustin devient réalité.