NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Microsoft et sa mue mobile





Pour réduire son retard en terme de supports mobiles, Microsoft rachète applications mobiles après applications mobiles.


Microsoft et sa mue mobile
Encore des applications mobiles tombées dans l’escarcelle de Microsoft. Il y a eu Acompli et Sunrise. Aujourd’hui, la start-up allemande Wunderlist et son application 6 Wunderkinder. Cette dernière, un genre d’organiseur, permet d’établir et d’accomplir des listes de tâches. Très populaire, elle comptabilise 13 millions d'inscrits dont une bonne part d'abonnés payants. Le montant du rachat n’a pas filtré. En revanche, le Wall Street Journal parle de 100 à 200 millions de dollars, soit 90 à 180 millions d’euros.

Dans tous les cas, ces rachats à tout va marquent l’ambition et la stratégie de la multinationale américaine. Microsoft, sous la houlette de son PDG, Satya Nadella, souhaite en effet combler le retard pris ces dernières années en terme de supports mobiles. Pour ce faire, Microsoft investit dans des applications mobiles qui fonctionnent avec les système iOS et Android, concurrençant ainsi Apple et Google. La mutation avait déjà commencé l’année dernière avec le rachat, pour 200 millions de dollars, d’Acompli, application de messagerie électronique qui a permis de remodeler Outlook. En 2014 aussi, Microsoft a fait l'acquisition du calendrier mobile Sunrise pour 100 millions de dollars. De quoi rapprocher le tournant pris par Microsoft de celui amorcé par Yahoo et ses nombreux rachats depuis l’arrivée, il y a deux ans de Marissa Mayer à la tête de l’entreprise.

Ces acquisitions vont permettre à Microsoft d’améliorer son offre mobile, notamment dans le secteur de la productivité. Et de toucher directement les utilisateurs de terminaux iOS et Android. Par ailleurs, pour Satya Nadella, « nos services et applications doivent être disponibles partout. » Résultat, Office fonctionne désormais sur iPad. On trouve également ses déclinaisons sur iPhone, sur smartphones et tablettes utilisant Android et iOS. Pour Microsoft, il s’agit de s’imposer sur les supports mobiles sans forcément passer par son propre système d’exploitation, Windows Phone. De nouvelles perspectives et de nouvelles directions s'ouvrent donc pour la multinationale américaine. De quoi satisfaire les besoins des utilisateurs, et au-delà, de s’adapter aux évolutions du marché.
 

Microsoft et sa mue mobile