NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Nouveau partenariat entre la Ville de Marseille et l'OM





A l'issue de nombreux échanges au cours de ces derniers mois, Jean-Claude Gaudin, le sénateur-maire de Marseille et Jacques-Henri Eyraud, le président du Directoire de l'Olympique de Marseille, ont signé, fin juillet, un accord de partenariat afin d'officialiser "une ambition partagée en faveur de l'attractivité et du rayonnement de la ville, comme de la réussite et du développement du club jusqu'aux plus hauts niveaux du football européen."


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits

Cet accord, symbole d'une confiance renouvelée entre Marseille et l'un de ses emblèmes majeurs, se concrétise ainsi à travers des projets et des engagements communs. Car pour la Ville de Marseille, "bien plus qu'un simple club de football, l'Olympique de Marseille est un formidable vecteur d'intégration et de cohésion sociale sur une terre de sports, une ville qui vibre et respire le football avec passion."

Deuxième ville de France et capitale du football, Marseille s'est dotée en 2014 d'un stade aux dimensions et à l'architecture dignes de ses ambitions sportives et du palmarès de son club phare. Récemment élu plus beau stade de France et dans le top 10 des plus beaux stades européens, celui-ci lui permet de rayonner à l'International.

La convention de mise à disposition de l'Orange Vélodrome à l'Olympique de Marseille, arrivée à échéance au mois de juin dernier, va être renouvelée pour trois ans, avec la possibilité d'une reconduction. Elle sera soumise à l'approbation du prochain conseil municipal.

Le montant du loyer reposera à la fois sur une part fixe de 5 millions d'euros (contre 4 actuellement), et sur une part variable plafonnant le loyer total à 9 millions d'euros, calculée en fonction des résultats sportifs, de la billetterie, de la panneautique et des hospitalités.

 


Une meilleure exploitation du stade Orange Vélodrome

Avec l'accord de la Ville de Marseille, l'Olympique de Marseille et la société Arema (partenaire de la collectivité dans le cadre du contrat de PPP relatif à la rénovation du stade) ont entamé des discussions destinées à associer le club à la gestion de cet équipement, tout au long de l'année.

Cet accord à venir entre l'OM et Arema, dont la Ville de Marseille souhaite la conclusion rapide, garantira, à cette dernière, le respect de toutes les clauses du partenariat actuel. Et notamment, le respect des objectifs de performance permanente et la qualité technique des installations jusqu'au terme du contrat, ainsi que le versement à la Ville des redevances d'exploitation qui lui sont dues.

Il s'agit, pour l'OM, de disposer de cette infrastructure 365 jours durant afin d'en développer le potentiel commercial et limiter sa dépendance envers les résultats sportifs.

En accueillant des événements d'une envergure majeure tels que l'Euro 2016, les demi-finales du Top 14 de rugby ou le Tour de France, mais aussi les concerts de Paul McCartney ou de Céline Dion, le stade Orange Vélodrome a une nouvelle fois démontré son attractivité et la modernité de ses infrastructures.

Afin de progresser encore et toujours vers l'excellence, l'OM pourra y réaliser, dès cette saison, et avec l'accord de la Ville et d'Arema, certains travaux d'amélioration en matière de sonorisation, de sécurité, de lumière et d'espaces d'hospitalités. Il s'agit, pour le club, d'offrir aux spectateurs les meilleures conditions d'accueil, lors des matches mais aussi des événements sportifs et culturels accueillis dans le stade Orange Vélodrome. L'OM bénéficiera d'une réduction de son loyer pour une partie du montant de ces travaux.