NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Pluton n’est plus une planète mais pourrait le redevenir





En 2006, Pluton est passé de la catégorie de planète à celle de planète naine. Un déclassement qui pourrait avoir été de courte durée puisque des scientifiques qui travaillent avec la NASA proposent de changer la définition d’une planète.


ILD
ILD
En 1930 Pluton est découverte et classée neuvième planète du système solaire. En 2006, elle perd ce statut et devient une planète naine. Un article du Journal du Geek, montre cependant que l’astre pourrait retrouver la catégorie la plus prestigieuse si la demande d’une équipe de scientifiques obtient gain de cause. « C’est une demande d’Alan Stern, l’un des responsables de la mission New Horizons, qui a été repérée par Gizmodo. Stern, avec une équipe de scientifiques de la NASA, a proposé à l’International Astronomical Union (IAU) de revoir la définition d’une planète, afin de refaire entrer Pluton dans le rang » rapporte le site internet.

Pour ces chercheurs, tous les astres qui sont plus petits qu’une étoile méritent le rang de planète ce qui permettrait à Pluton de redevenir la neuvième du système solaire mais aussi de donner ce statue à la Lune ou encore Titan, Cérès et Europe pour ne citer que les plus connues. Au total le système solaire compterait ainsi 110 planètes.

« Le fait est que la classification actuelle des planètes n’est pas adaptée aux nouvelles découvertes. Une planète, actuellement, c’est un astre sphérique qui tourne autour de notre soleil et qui se montre assez volumineux pour avoir « nettoyé » son voisinage en attirant des objets en orbite autour de lui, ce qui n’est pas le cas de Pluton. D’ailleurs, cette classification compte Mercure dans le rang des planètes, mais pas Titan, pourtant plus grande, qui n’est qu’un satellite de Saturne » précise l’article.

« En tout cas, la proposition de Stern est intéressante, mais semble un peu simpliste. Mais Stern a une idée précise derrière la tête avec cette proposition : relancer l’intérêt du grand public pour l’exploration spatiale (et Pluton). Car si la classification des planètes n’est, en somme, qu’une classification artificielle créée par les humains, elle a son importance aux yeux du grand public. Une mission de la NASA partant explorer une planète est plus percutante qu’une mission allant voir une planète naine, un astéroïde ou un satellite » conclue Le Journal du Geek.