NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Pour te réveiller, je t’envoie une effluve de café par SMS





Avec l'oPhone, dès l’année prochaine, on pourra bientôt envoyer et recevoir des odeurs par SMS. David Edwards, un professeur américain, est à l’origine de cette invention au potentiel XXL.


L'oPhone
L'oPhone
David Edwards avait déjà fait parler de lui, avec le whif, le choc provoqué par le goût, et le whaf, l’onde de saveur... Aujourd’hui, le chercheur américain va plus loin. Loin d’être un illuminé, cet éminent professeur de génie biomédical à l’Université de Harvard aux États-Unis, est également à l’origine du Laboratoire – un lieu d’art et de design aux frontières de la science – créé à Paris en 2007.

Depuis longtemps, il se penche sur la communication des odeurs et vient d’imaginer, l’oPhone, un appareil en forme de cylindre, capable d’envoyer 32 parfums distincts par SMS… L’utilisateur pourra également créer des odeurs en en mélangeant huit disponibles, soit un total de 300 000 possibilités…

« L’information olfactive est transmise directement au cerveau, explique David Edwards. Les odeurs ont donc une puissance émotionnelle et physiologique unique. L’odeur du croissant donne ainsi bien plus faim que le mot « croissant » en lui-même. Pareil pour le café, « de loin l’odeur la plus universellement reconnaissable », ou le pain chaud.

L’Ophone est donc le prototype plein de promesses d’un téléphone à odeurs. Normalement, il sera commercialisé dès l’année prochaine. David Edwards et son équipe ont déjà conçu deux applications compatibles avec cette innovation technologique : Onotes, qui permet de communiquer des notes olfactives, et Otracks, qui raconte une histoire olfactive, en relation, par exemple, avec les scènes d’un film.

Avec l’oPhone, le monde de la communication pourrait bien être chahuté. Exemple : l’oPhone pourra permettre à son utilisateur, lors d’une balade au bord de la mer, de prendre une photo à laquelle il pourra associer les odeurs qu’il a senties sur place. L’oPhone produit des signes olfactifs via de petites émissions de vapeurs. Afin de commercialiser cette innovation, David Edwards a créé Vapor Communications, puis une application gratuite pour iPhone, oSnap, disponible le mois prochain.

Le petit cylindre marche sur le principe du mélange technologique de particules, comme celles utilisées pour les aérosols médicaux. Il envoie un fichier olfactif, soit l’oNote par SMS. Le destinataire du message pourra alors le télécharger via son iPhone sur son oPhone et sentir le parfum, produit par de petites capsules appelées oChips. O la la, ça sent bon !