NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Propos homophobes visant le policier tué sur les Champs Elysées : la justice saisie





Mathias Fekl, le ministre de l'Intérieur a saisi ce mardi la procureure de Nanterre après des commentaires homophobes à propos de Xavier Jugelé, le policier tué aux Champs-Elysées.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
« Qui a sali la mémoire de Xavier Jugelé sur les réseaux sociaux? Selon nos informations, le ministre de l'Intérieur, Mathias Fekl, a saisi ce mardi la justice après avoir relevé plusieurs commentaires homophobes et injurieux visant le policier de 37 ans, assassiné jeudi lors de l'attentat des Champs-Élysées », explique un article en ligne du journal L’Express, qui ajoute que « ce signalement, déposé auprès du procureure de Nanterre -lieu de l'emplacement de la plateforme Pharos- se fonde sur l'article 40 du code de procédure pénale qui oblige toute administration ou fonctionnaire à signaler une infraction constatée. »

Le Ministre de l’Intérieur dénonce des faits « d'apologie au crime et de provocation à la haine et à la violence en raison de l'orientation sexuelle », précise l’article. Il vise ainsi explicitement « les messages publiés sur Twitter, Facebook et Youtube par un compte portant le pseudonyme "Ernest Manurhin", une référence au revolver anciennement utilisé par les policiers et gendarmes. »
 

Violente homophobie

Dans un de ces messages, un internaute « se réjouit de la mort de Xavier Jugelé et fait allusion à son engagement pour la cause LGBT. » Le message est clair autant que glaçant : « Bonne nouvelle, le flic assassiné hier était en fait une grosse 'jacquette' [sic]", écrit-il, espérant que "Marine" puisse "gagner les élections grâce au sacrifice d'un payday". 

Selon L’Express, « l'homme est également suspecté d'être l'auteur d'une vidéo homophobe diffusée sur Youtube. Il s'agit d'une chanson dans laquelle le pseudo-artiste appelle à "casser du pédé". »  Plusieurs syndicats de policiers, « s'étaient déjà émus de nombreux commentaires injurieux visant Xavier Jugelé. Un hommage national a été rendu ce mardi au fonctionnaire en présence de son compagnon, qui a livré, lui, un discours empli de dignité et de sagesse. »