NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Quand la musique développe l’intelligence des enfants





C’est prouvé, les enfants musiciens développent plus que les autres, leur adresse mentale.


Quand la musique développe l’intelligence des enfants
Jouer régulièrement d’un instrument de musique stimule le cerveau des enfants. Ce fait est désormais prouvé, et ce sont des chercheurs en neurosciences, de l'Université de Harvard et du Boston Children's Hospital aux États-Unis, qui en apportent la preuve, et surtout, la raison.
 
En effet, commencer à jouer d’un instrument de musique très tôt, et pratiquer régulièrement, aiguiserait l’habileté du cerveau, et de ses fonctions exécutives. Autrement dit, les aptitudes - fondamentales - qui permettent notamment de s'adapter à des situations compliquées ou à la nouveauté.
 
Pratiquer un instrument de musique, par rapport à des occupations plus classiques ou plus routinières, stimulerait les fonctions exécutives du cerveau, et par là-même, apporterait une plus grande aisance pour faire notamment des choix entre différentes actions. Par exemple, cela touche, à ce que l’on appelle la planification : attendre quelque chose qui tarde à se produire, ou anticiper, de façon a être prêt dans les temps. Les fonctions exécutives touchent également, au fait de se retenir de faire une action automatiquement, en restant concentrer sur une action inhabituelle, on parle alors d’inhibition.
 
Résultat des courses, ce qu’on appelle le «résoluteur de conflit», prend naturellement l’option d’un comportement habituel. Ce qui nous intéresse ici, est que les musiciens bénéficient de meilleures performances cognitives, qu’ils soient adultes ou encore enfants, plus enclins à la nouveauté, moins aux réflexes automatiques.

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs de l'Université de Harvard et du Boston Children's Hospital, ont étudié quinze enfants musiciens, filles et garçons, avec une quinzaine d’enfants, filles et garçons, ne pratiquant pas la musique, mais de QI et de milieu socio culturel et économique égaux.
 
Au final, les expériences menées, démontrent que la pratique de la musique tend à affiner le cerveau, et développer les fonctions exécutives. En premier lieu, ce que l’on pourrait appeler la souplesse mentale, cette aptitude à passer d'un comportement à un autre, en fonction des exigences. En second lieu, le renouvellement de la mémoire de travail. Allez au Conservatoire ! Trois heures par semaine dès l’âge de six ans !

Quand la musique développe l’intelligence des enfants