NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Renault progresse avec la technologie pour les voitures autonomes





Dans le secteur automobile l’enjeu de demain est l’autonomie. Un domaine dans lequel Renault n’a pas encore donné beaucoup de gages jusqu’à maintenant. Le groupe semble avoir engagé une campagne de communication pour montrer que la recherche progresse dans le domaine.


DR Groupe Renault
DR Groupe Renault
La voiture du futur se conduira toute seule. C’est ce que présagent nombre de constructeurs et d’observateurs du secteur automobile. Dans le domaine certains ont déjà démontré qu’ils ont bien avancé dans le déploiement de la technologie. C’est notamment le cas de Google qui se positionne et inquiète les acteurs traditionnels du secteur.

Renault, qui n’a pas précisément l’image du groupe de pointe en matière de technologie de ce type, semble décidé à ne pas rater le train de l’autonomisation et veut le faire savoir. Le groupe a en effet organisé des sessions de tests des voitures autonomes en compagnie de journalistes. « Le résultat, nous avons pu le tester durant une petite matinée. Renault nous a invités à Boulogne, au siège du groupe, pour monter à bord d’un prototype de voiture autonome. De l’extérieur, à l’exception des autocollants « Autonomous Drive », rien ou presque ne permet de savoir que cette Renault Espace (une Renault Espace 5 de 2015) est autonome. C’est à peine si l’on remarque les boîtiers lidars situés dans les pare-chocs à l’avant et à l’arrière » raconte le site Le Journal du Geek qui a été embarqué à bord d’un prototype.

« En fait, cette Renault Espace embarque énormément de technologies. Au-dessus du pare-brise se trouvent trois caméras avec des focales différentes (courte, moyenne et longue portée). Au niveau des rétroviseurs et des plaques d’immatriculation se trouvent également quatre caméras digitales à 180 degrés pour la détection des objets à courte portée. À tout cela s’ajoute trois boîtiers lidars, un radar frontal, 4 radars d’angle et une ceinture de 20 capteurs ultrasons. Pour être honnête, si Renault ne m’avait pas dit que sa voiture comprenait autant de capteurs, j’aurai été incapable de tous les voir » raconte le journaliste. Une visite qui montre en tout cas que le constructeur développe avec réussite même si des progrès devront être réalisés avant d’envisager une commercialisation, comme le montre une photo affichant un coffre rempli d’appareil électroniques. « Renault a tenu à nous rassurer : il s’agit encore d’un prototype et à ce titre, tous les PC et autres machines destinés à contrôler la voiture sont, selon les ingénieurs, « très facilement miniaturisables » » explique l’article.

Voir ici le reportage avec texte et photos sur le site Le Journal du Geek