NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Réseaux sociaux : les Français moins assidus que les autres internautes





Concernant les réseaux sociaux, les internautes Français se révèlent plus méfiants que les autres internautes, notamment pour la recherche d’emploi.


Réseaux sociaux : les Français moins assidus que les autres internautes
Dans toute l’Union européenne, les Français utilisent le moins les réseaux sociaux, notamment dans la recherche d'emploi. Ces conclusions émanent d’une étude commandée par l’UE, sur l’usage d’Internet et rendues publiques en février dernier. 46% des Français utilisent les réseaux sociaux, ce qui en fait le pourcentage le plus faible de tous les pays de l’Union Européenne. Ailleurs dans l’UE, la moyenne s’élève à 58%. À titre de comparaison, le pays le plus présent sur les réseaux sociaux, est le Danemark avec 69% d’utilisateurs. Surtout, les Français rechignent à utiliser les réseaux sociaux pour chercher du travail.
 
Au niveau du monde, la France ne rattrape pas son retard. Randstad, un des leaders internationaux des Ressources Humaines, a publié la semaine dernière, les résultats de son étude, l’Award 2015. Pour ce faire, la société a passé au crible 23 pays. Ils apparaissent ci-dessous dans l’ordre des plus actifs sur les réseaux sociaux pour la recherche d’emploi, aux moins actifs : Hongrie, Argentine, Italie, Chine, Espagne, Inde, Russie, Pays-Bas, Suède, Allemagne, Belgique, Hong Kong, Suisse, Singapour, Luxembourg, USA, Canada, Pologne, Nouvelle Zélande, Royaume-Uni, France, Australie et Japon. Les Français - 34% - sont loin derrière quand il s’agit d’utiliser les réseaux sociaux afin de trouver du travail. La France se situe en dessous de la moyenne qui est de 49%. À la traîne donc, ex aequo avec l’Australie, mais devant le Japon (26%).
 
Exception française ? Oui. « Cette exception française s'explique en partie du point de vue culturel », explique au Figaro, l’un des responsables de Randstad. En revanche, contrairement aux idées reçues, cela ne correspond pas à la crainte que les Français pourraient avoir concernant la protection de leur vie privée. Pour Patrice Duchemin, sociologue de la consommation, rédacteur d’oeilbylaser et intervenant au Celsa et à l'Iscom : « nous avons, en France, une tradition du contact et de l'échange oral. Nous disposons par ailleurs d'un système lexical riche, difficile à réduire sur les réseaux sociaux. Enfin, nous magnons le second degré et il est compliqué de le transmettre sur les réseaux sociaux ».
 
Un bémol toutefois. Les internautes français, notamment les hommes et les CSP+ sont de plus en plus présents sur les réseaux professionnels. 34% s’en servent pour chercher du travail. Ils apprécient notamment des techniques qui font leurs preuves : « compétences apparentes, réseautage très rapide, utilisation de ses « amis » pour la veille et la recommandation d'offres d'emploi, facilité pour entrer en contact », explique au Figaro, Xavier de Mazenod, de Zevillage.net. Selon Randstad, Facebook est numéro 1, (55,9 %) devant Linkedin (41,5 %), Viadeo (34,4 %), et Twitter (16,4 %). Chez les 18-24 ans, Facebook reste le réseau privilégié et 65,5 % l’utilisent à des fins professionnelles. Le lancement de Facebook at work, qui rend encore plus performant le moteur interne Graphe Search, devrait encore améliorer les choses.