NLTO
Not Like The Others
// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //





Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Savez-vous reconnaitre les menteurs ?





Pour reconnaitre un menteur, faut-il se fier à des méthodes telles que le langage corporel ou tout simplement à sa propre intuition ? Les avis sont partagés.


Les experts synergologues reconnaissent qu'il n'existe pas de méthode efficace à 100% permettant de détecter les menteurs. Pourtant, ils préconisent de s'intéresser de près au langage corporel qui en dévoilerait bien davantage sur petits et gros mensonges.

Les gestes qui ne trompent pas

Trois gestes usuels intervenant au cours d'une phrase ou d'une conversation doivent alerter sur un possible mensonge. Le premier est le fait de réunir le pouce et le majeur, geste hors du commun car, en général, on réunit le pouce et l'index, et ce, pour renforcer la précision du discours. Lorsque l'index est remplacé par le majeur, il indique que votre interlocuteur vous dissimule une partie de la vérité.
 
Autre signe de dissimulation, le fait de se gratter la narine, signe relevé notamment dans l'affaire Monica Lewinski où l'on avait interprété ce geste de Bill Clinton comme un signe de non-dit.
 
Enfin, se pincer les lèvres lorsqu'on est confronté à une accusation, c'est déjà largement se compromettre. C'est un peu comme si on montrait à ses interlocuteurs que l'on se retient de dire la vérité.
 
Cependant, alors même que ces signes paraissent simples à repérer, ils ne sont pas pour autant visibles sur tous les menteurs et à l'inverse, des personnes très stressées et pourtant innocentes peuvent être amenées à avoir une gestuelle suspecte...

Le mouvement des yeux

Une des techniques aujourd'hui enseignées aux agents de la police aéroportuaire américaine est celle du mouvement des yeux, basée sur deux principes très simples : un regard en haut et à droite signifie un mensonge, contrairement à un regard en haut et à gauche qui témoigne de la vérité. Jugée peut-être trop simple, cette technique est aujourd'hui très controversée par de nombreux psychologues.

Savez-vous reconnaitre les menteurs ?

Faut-il se fier à son intuition ?

De nouvelles études en neurologie avancent que le cerveau humain réagit intuitivement lorsqu'il est confronté à un menteur. Des psychologues de l'université de Berkeley (Californie) ont démontré que l'observation d'une personne en train de mentir activerait des concepts cognitifs associés au sentiment de déception. Leur étude intitulée "Some Evidence for Unconscious Lie Detection " a été publiée en mars 2014 dans la revue Psychological Science.
 
Ainsi, les menteurs manifesteraient certains signes que notre cerveau intègre à sa réflexion mais dont nous n'avons pas conscience. Ne vaut-il donc pas mieux se fier à ses premières impressions, ce que nous appelons aussi notre intuition ?