NLTO
Not Like The Others

// MAGAZINE HORS NORME POUR HYPERACTIFS DISTINGUÉS //






Suivez-nous
Twitter
Facebook
Rss







Savoir gérer les personnalités difficiles au bureau





Un essai sorti en octobre, « Comment neutraliser les profils complexes », de Marwan Mery et Laurent Combalbert, entend donner des conseils afin « d'induire le changement ou de neutraliser les profils complexes. »


Il y a des paranoïaques, des pervers, des harceleurs, des agressifs, des narcissiques, des passifs-agressifs… Autant de profils complexes, d’attitudes et de comportements qui nuisent aux relations entre les individus. Pour la première fois, les auteurs de Comment neutraliser les profils complexes, Marwan Mery et Laurent Combalbert, ont modélisé une méthode pour gérer ces « cintrés » et autres personnalités toxiques. Leur ouvrage, complet, s’attaque à plusieurs personnalités, mais également à des situations concrètes : conflits de voisinage, désaccords entre conjoints, avec un patron, conflits sociaux, négociations tendues…
 
Parmi ce large panel, hélas, l’angle qui nous intéresse aujourd’hui est celui du travail. Évidemment, ce dernier ne manque pas de personnalités difficiles. Au bureau bien sûr, il y a des toxiques en pagaille, des collègues, mais aussi des patrons. Dans tous les cas, des personnes qui « pourrissent la vie », selon le site de 20 Minutes. Ce dernier, a dressé le portrait-type de cinq personnalités particulièrement pénibles dans la vie de tous les jours, et donc au bureau. La bonne nouvelle : les auteurs de Comment neutraliser les profils complexes, qui sont eux-mêmes des spécialistes de la négociation, donnent des clés pour les empêcher de nuire. Ils se sont appuyés sur leur parcours afin d’établir une classification des profils toxiques, et surtout, d’aider les gens à les neutraliser.
 
Ainsi, il y a le harceleur. Le collègue de bureau qui n’arrive pas à gérer son stress, et le transmet aux autres. Comme l’explique 20 Minutes, il met « sous pression en envoyant trois mails, deux textos et un pigeon voyageur jusqu’à ce que vous vous mettiez à son service. » Dans un autre registre, mais tout aussi toxique, le narcissique s’imagine bien supérieur au commun des mortels. Il veut « être admiré et sait se montrer manipulateur. Tout lui est dû et il ne fait jamais de concessions. » Le paranoïaque, lui, se pose des questions sur tout, se méfie également de tout, « même de l’humour », dit 20 Minutes, « qu’il ne comprend pas ».

Le passif-agressif, typiquement « négatif et frustré » est fuyant, mal à l’aise face aux autres et susceptible. Il a l’habitude de prendre le contrepied de tout, mais en sourdine. Ainsi, il va « saboter dans l’ombre le système dont il profite. Il méprise l’autorité et le succès des autres. » Et le meilleur pour la fin : le pervers. Sous des aspects séduisants, drôles et futés, il prend un malin plaisir à faire souffrir les autres. Manipulateur, il excelle à faire croire aux autres, que le taré, c’est eux. À fuir. Heureusement, la psychologie est capable de mettre au pas tous ces néfastes. Pour ce faire, le livre de Marwan Mery et Laurent Combalbert est bourré de conseils de pro. À lire d’urgence.
 
Comment neutraliser les profils complexes, Marwan Mery & Laurent Combalbert,(Éditions Eyrolles).

Savoir gérer les personnalités difficiles au bureau